Tu le portes trop!

Voilà, ton petit Bébé vient de naître. Tu es encore à la maternité et tu reçois des visites -souvent trop nombreuses à mon goût- de la famille, des amis… Ils regardent ton petit bébé et d’un air nostalgique ils te disent « profites-en, ça passe trop vite« . Cette phrase, je crois qu’on l’a tous entendu au moins une fois!

Misha -3 ans et demi- dans le wacotto
12596000_10154069268451602_1134301662_n

Ca tombe bien, j’ai prévu de « profiter » de mes enfants mais surtout d’essayer de répondre au mieux à leurs besoins. Alors je m’occupe d’eux. Je les allaite parce que je trouve que c’est ce qu’il y a de plus adapté pour eux, pour répondre à leurs besoins et puis aussi parce que c’est quand même vachement sympa l’allaitement! Je les porte parce que dès tout-petit, ils en ressentent le besoin, surtout Manolo qui était très demandeur. Pour ne pas me fatiguer (ou plutôt pour ne pas me tuer le dos), j’utilise des porte-bébés physiologique. En balade ou à la maison lorsqu’ils étaient petits, je les portais en écharpe ou autres porte-bébés.

Et voilà, la phrase arrive souvent très vite, bien plus vite que l’on avait pu se l’imaginer: « Tu le portes trop!!« . Tiens c’est vrai ça, combien de minutes ou d’heures peut-on porter un enfant pour considérer qu’on ne le porte pas trop? A quel âge doit-on arrêter de porter un enfant pour ne pas « trop le porter »?
Et quels sont vraiment les risques de « trop porter »?? Parce que lorsque l’on me dit cette phrase, on me dit souvent avec « mais il n’est pas prêt de savoir marcher si tu le portes tout le temps!« , «  il ne voudra jamais marcher plus tard » « il est temps qu’il marche » et puis toutes les petites phrases sympas du style « il ne va vouloir être QUE dans les bras« , « tu en fais un capricieux« .

Petit loulou aux yeux presque endormis!
12596164_10154069269976602_1294337477_n

Je pense que si je le mettais en poussette, ça ne gênerait personne qu’il ne marche pas! Mais non, je préfère le prendre en portage. Les bébés sont contenus et portés 9 mois dans le ventre de leurs mères. Ils sont bercés par les mouvements. Lorsqu’ils naissent, ils ont souvent besoin d’être encore contenus, d’entendre le coeur de leur parent et d’être en contact proximal. En tout cas c’était le cas des miens 🙂
Misha a été portée quasiment à chaque sortie jusqu’à ses 18 mois où elle a découvert petit à petit la poussette (c’était le début de ma grossesse et j’étais pas mal nauséeuse), mais elle n’aimait pas ça.
Manolo a été plus porté puisqu’il en avait plus besoin. Ses six premiers mois de vie se sont presque résumés à du portage à la maison et dehors. Il n’était pas bien (pour différentes raisons parfois évoquées ici) et avait besoin d’être contenu et d’être porté. Ca ne l’a pas empêché, une fois qu’il s’est senti mieux, d’être posé et d’évoluer au sol avec beaucoup d’aisance. Cela dit, Manolo reste un petit garçon très demandeur. Mais je sais qu’en essayant de répondre aux mieux à ses besoins, il va pouvoir se construire et se sentir bien dans son corps et prendre confiance en lui.
Et franchement, je trouve les échanges bien plus facile et agréable en portage qu’en poussette. Lorsque Misha est dans la poussette, je n’entends rien de ce qu’elle me dit, du coup on ne peut pas parler (ou c’est laborieux! Sauf quand je la mets face à moi).

Alors quand ton Bébé nait, on te dit d’en profiter à fond que ça passe trop vite mais en fait, très très vite on te conseille d’arrêter de l’allaiter (parce que oui, tu as prévu d’allaiter plus de 2 mois!), de ne pas trop le porter pour ne pas qu’il devienne capricieux et pour qu’il marche, de le laisser pleurer pour qu’il se fasse les poumons (oui, ça se dit encore!) et de ne pas le garder tout le temps avec toi sinon il va s’y habituer, il ne voudra pas te lâcher et tu comprends, c’est important qu’il se socialise…

Notre société donne parfois l’impression qu‘il ne faut pas trop s’occuper de ses enfants par risque d’en faire des enfants capricieux et dépendants. Mais un enfant qui se sent écouté, qui a eu/a ses besoins respectés n’est-il pas un enfant bien dans sa peau? Alors je vais continuer de « trop porter » mes enfants puisqu’ils sont encore demandeurs, de les accompagner en essayant de répondre au mieux à leurs besoins, d’être au maximum présente pour eux parce que je trouve que les premières années sont tellement importantes et passent si vite…

Double portage avec deux mei-tai cousus par ma petite soeur pour celui de Manolo et par moi pour l’autre! Le double portage était vraiment un test en sortie pour moi! Et bien j’ai été agréablement surprise! En fait, ils s’équilibraient l’un et l’autre et ce n’était pas tellement gênant! Mais bon, je ne ferais pas des kilomètres et des kilomètres comme ça!
12404661_10154069269881602_630294029_n

Article sélection à la Une Hellocoton

FB INS HC vimeo pint

Publicités

27 réflexions sur “Tu le portes trop!

  1. C’est exactement ce que je pense! j’ai un bébé, je m’en occupe. Elle n’est pas là en décor dans le transat ou dans la chaise haute. Je réponds à ses besoins, si elle veut du contact, si elle veut être près de moi, ou est le mal? Un bébé n’est pas un objet qu’on pose!!! Ma nounou a tendance a penser comme cela, et me dis souvent « ne la portez pas trop, sinon elle va s’habituer ». Je dis oui oui, parce que je sais bien qu’il n’y a pas moyen de discuter la dessus, mais je la porte si elle a besoin.

  2. Le seul moment où on peut dire que tu le portes trop, c’est quand tu as mal au dos !!! Personnellement, c’est la seule limite que je me suis fixée !!! Je porte, je pousse, je tiens la main, on n’a pas de façon de se déplacer favorite, on utilise celle qui sera la plus simple et pratique, celle qui conviendra le mieux à Lily J pour ce que l’on doit faire. Mais c’est vrai que les gens bloquent avec le portage, j’ai acheté mon ergobaby quand Lily J avait 2 ans (elle gigotait trop pour l’écharpe et ne me laissait pas la nouer correctement, du coup, elle épongeait le sol une fois sur deux que je l’utilisais le temps de mettre Lily J dedans !!!), et les gens ne comprenaient que je puisse trouver utile un porte bébé pour une enfant de 2 ans, elle n’y serait pas bien, trop serrée !!! Mais j’ai pris le parti de n’en avoir rien à faire, tant que mon dos le pourra et qu’elle le voudra, je la porterai !

    • C’est vrai que le mal de dos, je n’y pense pas trop, je n’y suis plus trop sujette! Ou plutôt si, lorsque je les porte à bras, je fatigue énormément du dos!!

      Ici Misha n’est pas prête à vouloir être arretée d’etre portée! Heureusement que j’ai des portes bébés adaptés à sa taille!

  3. Comme elle a pu me gonfler cette phrase quand je portais le Lutin en écharpe. Je sentais souvent une pointe de jalousie ou d’agacement dans la bouche de la personne qui la disait. Note que cette remarque venait souvent de femmes qui n’avaient juré que par le transat et la poussette. Chacun ses choix. Moi j’ai fait comme je le sentais. Pourquoi nous priver de ce bonheur-là ? Je l’ai porté jusqu’à 2 ans 1/2 avec un plaisir incroyable. Je crois que cela restera comme ma plus belle expérience.
    Et pour les esprits chagrins non mon fils n’est pas collé dans mes jupes. Il a 4 ans 1/2 et c’est le petit garçon le plus libre et le plus indépendant qui soit. Il semble avoir reçu suffisamment de sécurité affective pour pouvoir désormais voler sans peine de ses propres ailes.

    • C’est ça! Je pense que si on répond à leur besoin de sécurité, ils vont petit à petit avoir ce sentiment de sécurité affective, intérieure pour vivre leurs propres exériences seuls!

  4. Que j’aime ton article. Que j’aime ta façon de penser. Que j’aime ce type d’article.
    Il permet de consolider ces choix, de mieux les assumer. Merci.

    • Et merci pour ton commentaire 🙂 😉
      -tu peux le partager auprès de ton entourage pour aussi montrer que tu n’es pas la seule à faire « ces choix » 😛 😀

  5. Merci pour cet article !!!! À 18 mois, je porte encore FeuFolet à l’occasion – s’il réclame ou en cas de déplacement sur l’horaire de sieste – et ce malgré ma deuxième grossesse, puisqu’elle se déroule comme un charme. Et pourtant, il a su marché, relativement tôt – 12 mois – il adore marché et faire le tour de commerce avec moi … ce qui me laisse à penser que 1 ans de portage intensif, ce n’est pas si anti-développement moteur 😉
    Et là, je me suis équipée avec un Mei-Tei pour pouvoir faire du portage double avec le deuxième, si FeuFolet réclame à être porter comme son petit frère 😉

    • Ma grande réclame encore beaucoup à etre portée! Et j’ai continué de la porter aussi lorsque j’étais enceinte!
      En portant enceinte, tu as déjà commencé le double portage 🙂

  6. Je limite le portage… Pour cause de mal de dos. J’ai de la chance, mon homme adore porter 🙂
    C’est ma seule restriction !
    L’autre jour, mon 22 mois était en wacotto, on me sort : pose le pour qu’il aille jouer avec les autres enfants !
    Ah lala… Non mon loulou est mieux contre moi, il est dans une période où il a un peu peur des autres… Je l’aurai posé, il se serait renfermé, alors que là il est resté souriant 😊

  7. J’ai de la chance, je n’ai jamais entendu ce genre de trucs, ni sur l’allaitement long, le portage ou quoi que ce soit! (bon j’ai pas de famille, ça aide!)

  8. Super article!

    Alors pour ma fille, j ai porté en porte bébé mais uniquement en sortie, la poussette canne, je l ai acheté pour décorer le coffre de ma voiture.

    Pour numéro 2, j ai investi dans une écharpe et j avoue que je me suis posé LA question: «mais est ce que ça incite pas ensuite le bébé a toujours réclamer?!». Je suis convaincue que porter contre soi c est bénéfique car j ai aimé trimballer ma fille via le portage (et je ne sais pas laquelle de nous deux aimait le plus cette solution) mais j ai toujours cette petite appréhension.
    C est comme le cododo, on en fait parfois un drame, je n ai jamais eu de soucis pour ma fille malgré le passage dans son lit mais nous avons gardé ce rituel de se tenir très souvent la main (oui on dormait main dans la main, 5 ans plus tard dès qu’elle le peut, elle cherche encore ma main).

    Donc j ai hâte de tester mon écharpe.

    • Merci 🙂

      Le portage, certains enfants en ont besoin ++ et d’autres pas spécialement. S’ils en ont besoin ++ c’est qu’ils ont un besoin à un moment donné! Donc on se retrouve à les porter à bras… autant le faire confortablement en porte bébé 🙂

      Bonne fin de grossesse 😉

  9. J’aime j’aime j’aime!!!! Je suis enceinte de mon deuxième et je voudrais acheter une écharpe qui me permette de l’allaiter (longtemps) et de le porter (longtemps) et je pensais à l’Originale de Jpmbb. Tu en penses quoi? Pour ma première j’avais acheté un porte bébé physio marque Stokke mais à cause de ma césarienne je ne l’ai pas utilisé au début car ça me faisait mal. Là j’ai très envie d’essayer une écharpe. J’avais aussi envie la première fois mais un commentaire (« les écharpes qui font maman africaine qui porte je trouve ça trop moche ») m’a fait douter de mon choix et je l’ai regretté fortement après. Maintenant je veux assumer mes choix et faire ce que je veux ou je veux. Ne plus m’enfermer dans la chambre pour allaiter mon bébé afin de ne pas choquer ou dégoûter les autres esprits. Cela dit j’ai allaité ma fille un peu plus de deux ans… Mais toujours enfermée quand je n’étais pas chez moi ou quand il y avait du monde chez moi. Et porter mon bébé en essayant d’ignorer tous les commentaires auxquels j’aurais le droit!!
    Merci pour tes articles. J’aime quand tu partages ta vision des choses et ta façon de faire. On se sent moins « seules ».

    • Il y a quelques moi tu as posté sur Instagram une photo d’un repas avec ta famille pendant lequel tu allaitait Manolo que tu portais en écharpe et tout le monde mangeait tranquillement… J’ai adoré et je me suis dit mais oui… Moi aussi je veux ça!!!! Mais bon… Ma famille habite loin et avec ma belle famille ça risque de pas être évident. Mais bon… Chez moi je me dis peut être…. C’est chez moi finalement.

    • Ton bébé est pour quand? Je sais que j’adorais porter les premiers mois en strech (boba wrap, jmpbb lo’irigniale ou la basic).

      Le porte bébé stokke n’est pas vraiment physio, une écharpe sera en effet mieux. Pour Misha, j’ai eu une césarienne (et opération), et j’ai mis 3 semaines je crois à la porter, c’était le papa qui le faisait au début.
      L’idéal pour choisir c’est vraiment e prendre un cours je trouve. Ca permet de tester différentes écharpes et voir ce qui te plait le plus (et à ton bébé), ce qui correspond le mieux à tes besoins…
      Les slings sont aussi super pratiques, surtout quand c’est « un deuxième ». On glisse le bébé très rapidement et facilement dedans, parfait pour accompagner le plus grand à l’école/creche…

      Pour ce qui est du regard des autres…. si tu es au clair avec tes choix, il n’y a pas à s’occuper de ceux des autres 😛 J’ai toujours allaité partout, tout le temps sans me poser de question et sans « me cacher ». C’est naturel, et ça répond à un besoin. Pour donner un biberon, on ne va pas demander à quelqu’un d’aller se mettre plus loin (sauf si le bébé a besoin de calme mais là c’est autre chose 😉 )! Allaiter c’est nourrir son enfant en fait 🙂

      Moi, si les remarques me gonflent trop, j’envoie bouler! 😀

      Je te souhaite d’arriver à te détacher des regards lourds (et pas toujours bienveillants), pour faire comme tu le souhaites 🙂

  10. Super ton témoignage. J’ai porté mes deux enfants « très longtemps » (tout est relatif). Mon petit de 2 ans ne veut plus trop être porté alors qu’il n’a jamais été en poussette et était porté tout le temps, cela ne l’a pas empêché de grandir au contraire, c’est son choix de se détacher de maman ! et en vacances on le porte encore beaucoup en manduca et parfois même la plus grande (qui a 4 ans mais pas très lourde) après une trop longue marche quand elle est fatiguée.

    • Et puis parfois ils ont des passages où ils ne veulent plus être portés et ils redemandent plus tard! C’est ce qui c’est passé avec Misha!!

      Bonne continuation de portage 😉

  11. Mon petit Maxou a 2 mois et mon beau-père n’arrête pas de me sortir ce genre se réflexion. La dernière en date a été « faut le lâcher un peu ».
    Alors oui, je continue a l’allaiter (normal il a 9semaines!), oui je le porte a bras ou en écharpe quand il a besoin de contact (c’est encore un nourrisson!), non je ne le laisse pas pleurer des heures parce qu’il pleure pour rien (a cet âge là, cette notion n’existe pas encore),… Bref, j’en ai marre de me battre avec lui et d’entendre que je pourris mon fils, que je ne lui rends pas service, …

    Heureusement papa pense comme moi, c’est même lui qui m’a poissé a tester l’allaitement et le portage.

    J’ai une poussette, une écharpe jpmbb l’originale et un porte bébé tri coti de babylonia… On choisi sur le moment ce qu’on utilise.

  12. Jamais entendu non plus ce genres de phrases, et j’ai porté et je porte encore mes enfants (22 mois et 5 mois), bon pas ma grande de bientôt 5 ans, mais les deux plus petits. Jamais entendu non plus de reproches sur l’allaitement longs. C’est peut-être ici en suisse (je ne sais pas), les gens semblent plus réservé quand à la critique ^^ J’ai beaucoup beaucoup porté ma grande, et je trouve que justement, cela lui a donné une grande confiance en elle/sécurité intérieure. Tous le monde me disait qu’elle était très indépendant, peu craintive, beaucoup de confiance en elle etc…je suis certaine que c’est grâce au portage 😉

    • Je crois aussi qu’en Suisses les mentalités sont plus avancées!!
      Ma sœur a porté en écharpe, il y a 10 ans, lorsqu’elle habitait à Morteau. Ses amies suisses lui ont montré/appris 😉

  13. Je viens de tomber sur votre article, que j’ai beaucoup aimé vu qu’on a fait les mêmes choix chez nous pour notre loulou qui va bientôt avoir 3 ans. J’aurai fait ces choix (allaitement, portage) même s’il n’était pas né prématurément mais je dois que ça nous a vraiment permis de nous mettre du baume au cœur après cette épreuve! Comme si on n’avait pu prolonger la grossesse écourtée en urgence… Puis c’est devenu tellement naturel… Pour rien au monde je ne ferai autrement!

    Après, pour ma part, je ne ferai pas de généralité… Mon petit trésor n’est pas devenu un enfant hyper indépendant, c’est un petit garçon qui aime la proximité, qui observe avant de se lancer et qui apprend à connaître avant de nouer des contacts… Je ne pense pas que « je l’ai trop porté » ou non, je pense sincèrement que tous les enfants ne sont pas les mêmes et que donc tous les enfants maternés ne seront pas forcément des enfants hyper indépendants et que cela n’empêche pas de materner! Je l’ai fait, je le fais et le ferai encore car cela correspond à ma vision du monde et aux besoins de mon enfant. Je sais que le maternage proximal et l’éducation bienveillante sont fort décriés et du coup j’ai l’impression qu’en retour, on essaie de ne montrer des « exemples » positifs et parfaits alors que même si je ne suis pas pour « l’éducation traditionnelle », je pense qu’il y a dans les deux systèmes des avantages et des inconvénients, des réussites aisées et des problèmes différents… Pour ma part, je choisis le chemin du maternage proximal et de l’éducation bienveillante non pas parce que « ça marche mieux » ou parce que les enfants deviennent à coup sûr « hyper indépendants » et « absolument confiants » mais parce que cela correspond à mes valeurs, à ce que je souhaite transmettre à mon enfant et que je pense que c’est une manière beaucoup plus respectueuse de les traiter. Après on pourra me répondre que c’est parce que mon enfant ne correspond pas à ces « standards » et c’est évidemment vrai. J’ai eu à cœur de le porter, de ne pas le laisser pleurer et de le rassurer autant qu’il en avait besoin mais non, il n’est pas devenu « fort, conquérant, indépendant, libre de toute croyance limitante » et ce n’est pas parce que « ça ne marche pas »… Je suis convainque du bien fondé de ces démarches. Il ne s’agit pas de « formater » les enfants mais de les accepter tels qu’ils sont et je pense qu’on gagnerait à faire reconnaître les enfants pour ce qu’ils sont plutôt que pour ce qu’ils pourraient être si on applique les « bonnes solutions » que ce soient celles du « camp tradi » ou du « camp bienveillance » on n’est toujours dans le même combat du « c’est qui qu’à raison » plutôt que d’observer nos enfants.

    Je suis désolée de cette longue tirade… Elle n’est pas entièrement appropriée à cet article (j’ai extrapolé) et très fortement basée sur mon vécu mais voilà c’était important pour moi de l’exprimer.

    Belle journée à vous,

    Diyid

  14. Je voulais également ajouter quelques lignes sur les « habitudes » : on en entend parler très souvent, il faut prendre des « bonnes » habitudes et son corollaire il faut éviter les mauvaises. Ce que je trouve réducteur, surtout en matière d’éducation mais c’est vrai pour tous les domaines, c’est de penser qu’il y a Le Bon et Le Mauvais « par essence ». Alors que ce qui peut apparaître comme étant « bon » pour une personne à un certain moment ne le sera peut-être plus ensuite pour une autre personne ou cette même personne à un autre moment. Et il en va de même pour les « habitudes » ce qui est une bonne chose peut devenir une moins bonne et vice et versa. En conclusion, on peut estimer que le contact est un besoin intense des touts petits puis estimer qu’en grandissant cela peut plutôt être une « envie » de proximité très régulière. Bien que selon moi les deux devraient être respectés mais ce n’est pas le débat.

    Ensuite, l’erreur est humaine! On peut prendre une direction puis se raviser et changer alors ses habitudes! Rien n’est gravé dans le marbre… Donc il n’a rien de dramatique à avoir des habitudes et puis à les modifier! C’est comme pour tout, c’est peut-être plus facile de faire « parfaitement » directement mais n’oublions pas le droit à l’erreur et l’apprentissage qu’on en fait!

    Je ne sais pas si je suis claire mais à une phrase telle que « tu vas lui donner de mauvaises habitudes » je répondrai qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais en soi, que c’est tout à fait subjectif et que donc chacun à le droit de penser ce qu’il veut et surtout de voir en fonction de soi et de sa famille! Et puis deuxièmement, je répondrai que lorsqu’il apparaîtra que c’est une « mauvaise habitude » il sera encore temps de les modifier!

    Pour terminer, un petit lien : http://blog.scommc.fr/le-sav-de-noel-comment-gerer-les-relations-familiales-difficiles-durant-les-fetes/
    Sandrine du Blog S Comm C a écrit cet article sur les critiques, les remarques que l’on reçoit sur l’éducation

Et toi, tu en penses quoi? Un avis? un p'tit mot?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s