La magie de Noël sans le Père Noël, c’est possible?

Petite, j’ai cru au Père Noël. Puis un jour, dont je n’ai aucun souvenir, j’ai découvert qu’il n’existait pas. Je n’en suis, à priori, pas sortie traumatisée (enfin en tout cas, pas dans mon conscient!). Mais cette découverte n’est pas toujours aussi facile à accepter! Je repense à un de mes neveux, ayant eu beaucoup de mal avec cette découverte et surtout ce mensonge et cette trahison!

Et puis un jour, je suis devenue maman. A son premier Noël, Misha n’avait que 5 mois, autant dire qu’on en était juste à l’étape « on réfléchit… ». Le Noël suivant, tout le monde a commencé à lui dire « alors, tu as fait ta liste au Père Noël? Si tu n’es pas sage…. ». Du haut de ses 17 mois, je doute qu’elle comprenait grand chose de ces histoires d’adultes en fait!

J’aime les périodes de fin d’année, l’effervescence qui va avec, toutes ces décorations qui brillent et scintillent un peu partout. Ses odeurs de vin chaud et pain d’épices lorsqu’on se balade, ses enfants sur-excités, ces paquets cadeaux et noeuds brillants, ces moments où on réfléchit à ce qui pourrait faire plaisir aux personnes que l’on aime, ces petites activités manuelles autour de Noël, réfléchir et préparer un calendrier de l’avent…

Cette magie, c’est ça que j’aime, tout simplement. Et c’est ça que j’ai envie de partager avec mes enfants.

fete-de-fin-dannee-2015-779

Et puis il a fallu se positionner sur « le cas du Père Noël ». Doit-on leur faire croire à son existence? Est-ce nécessaire? Alors que moi-même, j’explique souvent à Misha en ce moment qu’il est interdit de mentir?? Est-ce vraiment cohérent? Les deux premières années, je n’étais pas claire la dessus. Je n’en parlais pas, tout simplement. Ou plutôt, je n’en parlais pas comme quelqu’un de réel.

Voilà, le Père Noël existe… dans les histoires! Alors, il y a toujours l’entourage plus ou moins proche, parfois même très éloigné qui tente le chantage affectif au Père Noël alors qu’on ne se connait même pas où qui, tout simplement demande ce qu’elle a demandé au Père Noël.

J’ai expliqué à Misha qu’à Noël on offrait des cadeaux aux personnes que l’on aimait. Elle sait que sa jolie cuisinière, c’est son tonton/parrain qui lui a offert à Noël, que son déguisement de mariée, c’est sa Tata qui lui a cousu pour Noël, que l’aspirateur qu’elle a vu l’autre jour, je leur offrirais à Noël…
L’autre jour, elle me disait qu’elle allait réfléchir pour faire un cadeau à son cousin Wellan, elle a raconté à sa Tata qu’elle allait lui offrir un énoooorme cadeau (je crois qu’elle bluffait 😀 parce que je ne vois pas de quoi elle parle, mais je pense que tout simplement, elle avait envie de lui offrir quelque chose.

Père Noël réel ou dans les histoires, je crois que la magie de Noël ne se cantonne pas à lui mais se fait de toutes ces petites choses qui font briller les yeux des petits et grands.

Le mois de décembre a commencé laissant entrer petit à petit la magie de Noël chez nous et dans les yeux des loulous! Avec Misha nous avons eu l’occasion de nous balader à Lille et de découvrir le marché de Noël et les décorations de jour comme de nuit, d’aller voir les vitrines des galeries Lafayette et du Printemps à Paris. Ce week-end, nous sommes allés nous balader de nuit à Perpignan, découvrant encore de nouvelles illuminations. La magie opère toujours. Leurs yeux qui brillent, leurs exclamations à chaque découvertes… et tout simplement ces doux moments passés ensemble… elle est là la magie!

fete-de-fin-dannee-2015-735

FB INS HC vimeo pint

Publicités

3 réflexions sur “La magie de Noël sans le Père Noël, c’est possible?

  1. Je me faisais la même réflexion. Et je suis au stade où je réfléchis aussi et je te rejoint sur le mensonge. J’ai envie de prendre le chemin où on lui dit qu’il existe pas. Il y a quelques temps (1 an) je trouvais ça sympa de lui dire qu’il existait pour donner de la magie…. Et je n’ai plus vraiment envie mais je vais peut être aussi le garder pour moi si ça convient à julien de lui faire croire. Car je suis quand même la maman chieuse qui lui dit ( à ju ) qu’un enfant ne fait pas de caprice (patati patata) et tant d’autres choses… bref, tout est question de compromis. Lol et de lâcher prise 😛

  2. Je me suis posée la question aussi concernant les enfants. Et puis je me suis rappelée de ce que j’aimais tant à Noël, (que je n’ai pu analyser que plus tard bien sûr) : CROIRE
    J’ai adoré croire au père Noël, croire en sa magie en plus de celle de Noël. Croire c’est aussi imaginer, rêver, et même si ça n’a duré que 7 ans (déjà pas mal quand même, mais j’aurai aimé que ça dure plus longtemps) ce sont des sensations vraiment particulières que j’ai pu vivre. Je ne me suis jamais sentie trahie par mes proches, je ne l’ai pas pris comme un mensonge. Ça m’a juste fait grandir, comme si je tournais une page. Du coup ici le père noel est présent, je leur dis « si vous y croyez, alors c’est qu’il existe dans votre cœur » ils ne cherchent pas plus pour le moment. J’espère juste qu’ils vivront les choses de la même façon que moi, et pour ne pas changer, je les accompagnerais au mieux 🙂

Et toi, tu en penses quoi? Un avis? un p'tit mot?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s