Chez nous ou le plaisir de la vie en appartement!

Voilà un an que nous habitons à nouveau en immeuble. Cela faisait 2 ans que nous avions quitté notre appartement complètement insonorisé de Nantes. Revenir vivre dans un immeuble a été un choix, notre choix. Pas tant le fait de choisir de venir vivre dans un immeuble mais plutôt celui de venir vivre dans cet appartement que j’aime tant.

Souvent dans ma tête résonne la chanson des Wriggles « les voisins » – « Y’a la p’tite vieille du rez de chaussée et son p’tit chien méchant. Y’a la danseuse et son petit cul qui rentrent tard la nuit. Y’a le père de famille divorcé qui m’parle de ses enfants. Et y’a les voisins du d’ssus… qui font du bruit… »  La chanson reprend un mélange de tous les voisins que l’on peut ou pourrait croiser. Bon, la différence, c’est qu’ici, la moyenne d’âge est la retraite bien dépassée et je pense que c’est surtout nous et nos enfants qui dérangeons!!

Je ressors une série photos prises depuis le toit de mon immeuble il y a 7 ans.

Chez nous, il y a Suzanne, notre voisine de pallier. Du haut de ses 92 ans, on discute souvent, sur le pallier ou chez elle ou chez nous. Quand elle sonne à la porte, je sais que c’est elle. Deux coups de sonnette d’affilés, c’est le code qu’elle avait avec ma grand-mère avant.
Et puis il y a nos nouveaux voisins. Un couple à la retraite, eux aussi adorables et qui apprécient les loulous. Et bien que l’on soit voisins, ils nous apprécient. Pour Halloween, ils sont venus nous voir pour nous apporter des bonbons. Nous laissant sur notre devant de porte, leurs restes de nourritures avant de rentrer chez eux ou venant nous voir pour nous dire qu’ils ont des petits chocolats pour les loulous la fois suivante quand ils reviennent en vacances. Je me transforme avec plaisir en « aide informatique » pour les aider à installer internet sur leur ordi.

Il y a la dame, avec ses deux chiens. Toujours très gentille et souriante. Et d’autres encore avec qui on échange quelques mots, juste pour le plaisir (et non pour grapiller des informations sur d’autres, comme je me suis retrouvée « piègée » il y a quelques jours!).

Il y a ceux, qui, à la retraite s’embêtent royalement et ont trouvé un passe-temps tout à fait passionnant: « surveiller et faire chier »! Chaque moindre fait qui n’est justement pas fait « correctement », chaque voiture à la mauvaise place, chaque petit détail qui ne va pas, à leurs yeux devient source de pinailleries! Comme ça, ça occupe bien leur temps, ça permet de faire des alliances entre voisins contre d’autres… une micro-société à part entière!! Ils étaient contre la venue d’un nouveau gardien et se sont donc mis comme mission de lui pourrir la vie ou au moins, lui mettre un maximum de batons dans les pattes! Ceux là, je les évite!! Mais… j’adore observer leurs magouilles/comportements, mes restes de master de psycho surement et plus spécifiquement de « psychologie sociale, étude des comportements en société » 😛

Il y a le nouveau gardien, à peine arrivé est déjà « testé » par différentes personnes (cités juste au dessus 😀 ), à coup de terre laissée de manière tout à fait volontaire sur les parties communes, observant chaque haie coupée, pauses faites, lui faisant les coups les plus tordus qui me désolent toujours plus… Parfois même je me demande pourquoi ils n’ont pas postulé pour la place de « concierge » quand le poste était vacant 😀 Moi je le trouve très sympa! Quant à Misha et Manolo, ils aiment aller le voir, lui raconter leurs journées et lui poser mille et une questions… lui traîner dans les pattes en fait! Quand Misha était petite, elle était aussi fan de l’ancien concierge, je me souviens du haut de ses 2 ans, le chercher à la fenêtre « l’est où Mimique?? ».

Il y a ceux qui, trop pressés de fumer leur clope qui se l’allume dans ascenseur! Ceux (je n’ose dire les mêmes) qui sortent leurs chiens dans la résidence pour leur faire faire leurs besoins… sans rien ramasser pour autant!

L’année dernière il y avait le jeune qui arrivait en roulant super vite et se garait au frein à main… Faisait tourner son moteur bien fort avant de démarrer, peut-être pour s’assurer que tous les retraités, surement un peu sourds, l’entendaient bien!!

Et puis il y a Picsou, Grissette et leurs copains, les chats du quartier. Misha tente de les apprivoiser, arrivant parfois à les caresser. Manolo est plus distant, alternant les hurlements quand « Pisssouuuu » s’approche de lui et les périodes où il le caresse.

Et puis il y a nous. Misha et Manolo debout dès 7h/7h30 du matin, jouant tous les deux, plus ou moins calmement! Leurs pas d’éléphant résonnants au sol (ouf, dessous c’est ma Tata qui n’est là que lorsqu’elle est en vacances), leurs cris de disputes, leurs chansons à tue-tête, leurs déménagements de jeu… Et moi, qui au milieu de tout ça, essayant de garder mon calme tant bien que mal, me retrouvant -bien trop souvent à mon goût- à me fâcher et parfois même crier :/ Juju qui rentre tard et part tôt. Mais dès 19h30/20h, l’appartement devient silencieux, juste rythmée parfois par la télé!

« Y’a la p’tite vieille trop maquillée qu’aime pas comment j’m’habille. Y’a la danseuse en p’tite tenue qui vient m’taxer du sel. Y’a l’père de famille qui m’lit l’courrier qu’il reçoit de ses filles. Et y’a les gros c*nnards du d’ssus qui se prennent pour Jacques Brel. Y’a l’étudiant fan de Java qui s’remonte des Kebab. Marie-Claude qui sait pas qu’j’lai vue fouiller dans les poubelles. Dans leur studio y’a les deux gars qui s’engueulent en Arabe. Et y’a ces trous du c*l d’intermittents qui foutent le bordel » Voilà, je crois que les Wriggles avaient bien résumer ce que pouvait être la vie dans un immeuble (qui plus est un énorme immeuble comme le notre).

Mais moi je l’aime bien notre appartement, nos voisins de pallier, notre immeuble, notre ville… Alors je compose en évitant certains, en parlant timidement à d’autres et en invitant Suzanne chez nous!

Advertisements

2 réflexions sur “Chez nous ou le plaisir de la vie en appartement!

  1. ah ah ah… même en maison on peut adapter…. ya les voisins du 10 qui klaxonnent toujours quand ils partent (même si c’est à 2h du matin), ya le p’tit vieux du bout de la rue qui passe son temps à bichonner son énorme potager, toujours de bonne humeur, et qui se balade 3 fois par jour à vélo, ya le gros Bébert qui fout le boxon avec son tracteur dans la rue, ya les deux chiens des voisins qui sont toujours fourrés chez les autres et qui quémandent à manger en battant d’la queue… ya la vie des autres, et puis un peu la nôtre aussi 😉

    • Excellent! Ton message m’a fait sourire! J’adore tous ces petits bouts de vie!
      Je crois que c’est mon côté « fan d’observation » qui ressort!! J’aime tellement observer!

Et toi, tu en penses quoi? Un avis? un p'tit mot?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s