Au secours, il n’est pas propre pour l’école!!!

Voilà, le mot est lancé et les questions fusent « Alors, il est propre pour l’école??« …
Le plus souvent je réponds qu’en effet il est propre, se douche régulièrement, se lave les mains, les dents aussi.. bref, je fais la blonde qui ne comprend pas la réelle question « porte il encore des couches!! » Je me doutais que je n’y couperais pas puisque déjà avec Misha tout le monde s’y intéressait mais là, la pression de l’entrée en maternelle est pesante!

Parce que oui, quand tu as un enfant, après avoir eu 10000 questions que « il fait ses nuits? », « il marche? » avec et comme toujours l’avis qui va avec « il ne fait pas encore ses nuits? Faut le laisser pleurer/ Mais il est en retard, il ne marche pas encore?! C’est un fainéant!… tout le monde s’intéresse maintenant aux couches, aux urines et selles de mon fils!

DSC_0306

Parfois j’ai envie de retourner la question et demander aux gens comment se sont passer leurs dernières selles! Si leur vessie a été bien vidée… Non mais franchement!

Bref!! Manolo a encore des couches. Il n’est actuellement pas du tout intéressé pour les retirer et bloque complètement sur les caleçons, slips et tout ce qui n’est pas une couche! D’ici 1 mois et demi, il rentrera à l’école et devra donc ne plus porter de couches!

DSC_0247

Un mois et demi c’est long et court à la fois! Dans le prolongement de ma façon de voir les choses, j’ai décidé de continuer à l’écouter, lui faire confiance et attendre que ça vienne de lui! Voilà c’est dit « attendre que ça vienne de lui »! Je n’ai aucune envie de lui imposer de ne pas mettre de couches, le caler sur le pot toutes les demie-heures et attendre qu’il fasse pipi pour le féliciter! Ca, ce n’est vraiment pas ma manière de voir les choses! Dans le prolongement de la motricité libre, l’écoute de l’enfant toussa toussa, j’ai envie que ça soit lui qui demande à retirer ses couches.
Et je crois que tout le monde le sait, mais lorsque ça vient des enfants, la continence se gère toute seule, très facilement et rapidement!! C’est d’ailleurs comme ça que ça c’était passé pour Misha!

DSC_0256

Seulement voilà, Manolo va rentrer à l’école, il n’aura pas encore 3 ans puisqu’il est du mois d’octobre. Misha a retiré ses couches à 33 mois! Elle n’avait pas la pression de « faut retirer les couches, c’est bientôt la rentrée » puisque c’était en avril qu’elle les a retiré. Manolo a, ce mois-ci 33 mois. Seulement cela fait déjà un bon mois (voire bien plus) que tout le monde le bassine avec l’école et « la propreté »!

J’ai l’impression qu’actuellement il n’est pas du tout prêt et intéressé pour être continent! Il a tellement de choses à faire: « jouer, jouer et jouer encore »! Et je crois qu’il a bien compris qu’il devait « être propre » pour aller à l’école… chose qui ne l’intéresse pas du tout non plus!! Et pour moi c’est bien lié!

J’ai décidé de lui faire confiance, d’attendre que ça vienne de lui plutôt que de le conditionner à aller aux toilettes tout le temps sans qu’il n’en ressente l’envie ou le besoin. Faire confiance, c’est pourtant si simple et naturel mais ça se complique lorsque les personnes extérieures arrivent et mettent une grosse pression sociale!
Et au pire, qu’est ce qui se passera? Il ne pourra pas rentrer à l’école LE jour de la rentrée! L’enjeu est-il si important que ça dans une vie? Bon après, je pense que ça serait quand même plus cool qu’il commence l’école en même temps que tout le monde.

Une chose est sûre, à 18 ans il n’aura plus de couches!

DSC_0274

Article écrit en juillet… et est toujours d’actualité 😀

Publicités

11 réflexions sur “Au secours, il n’est pas propre pour l’école!!!

  1. C’est obligatoire le fait de ne pas avoir de couche pour la maternelle ? il me semble que mon petit frère et ma petite soeur sont rentré avec les couches car ils n’étaient pas encore propre et étaient en plein apprentissage (ils avaient aussi la sucette encore). ça a du changer en 25 ans remarque…
    En attendant il y a les bouquins pour l’intéresser à la propreté. De ce que j’ai vu autour de moi, et sans en faire une généralité (car échantillon de 2 enfants lol), le pipi avait était plus facile, mais les cacas un blocage complet, ils préferaient avoir mal au ventre et attendaient qu’on leur mette la couche pour le caca et se retenaient.
    Courage, un jour il aura un déclic et demandera à faire pipi au pot tout seul. comme tu dis, à 18 ans c’est sûr qu’il n’aura plus de couches !

  2. Bonjour,
    Ce sujet m’a beaucoup parlé l’an dernier…
    Pour mon 1er, le retrait de la couche a été une simple catastrophe… Mamie a voulu absolument me « rendre service » en « le rendant propre » lors de ma seconde grossesse. J’ai dit oui pour lui faire plaisir, mais au grand jamais plus je ne le referais. Je sais qu’elle ne pensait pas à mal, mais aujourd’hui il aura bientôt 7 ans et en gros depuis une petite année, Nous sommes enfin tranquille à ce niveau 😉
    Pour ma 2ème, je l’ai laissée faire sa vie tranquillement. Mais tout comme toi, pas de pression scolaire puisqu’elle est née début mai. Tout c’est fait tout seul. Un matin elle s’est levée, ne voulait plus de couche et hop ! Propre le jour, propre la nuit, ça roule !
    Pour le 3ème, né fin août, la question de l’école s’est pointée également, avec la menace que l’école le refuserait avec sa couche **chose qui est vrai et parfaitement compréhensible de mon point de vue**… Et un jour j’ai crié STOP !
    J’ai dit à tout le monde de le/nous lâcher avec ça, que je comptais le laisser gérer et que si en septembre il mettait encore des couches, il irait encore le temps nécessaire chez nounou. Personne va lui voler sa place à l’école donc il irait sans couche le moment venu !!!
    Pour la rentrée, il y était, sans couche, en temps et en heure 😀

    Il me semble évident que pour le quatrième qui est né fin septembre, dans deux ans, Nous ferons exactement la même chose.
    Si besoin, Nous patienterons 😀

    Courage à ton petit bonhomme !

  3. Ce n’est qu’une expérience parmi d’autres mais mon fils a fait sa première rentrée l’année dernière et lui non plus n’était pas pressé de quitter la couche… Par contre il avait hâte d’aller enfin à l’école comme ses soeurs. Le jour de la rentrée on a donc tous les deux accompagné ses soeurs puis nous sommes allés jusqu’à sa classe, je lui ai montré son porte-manteau, lui ai montré les autres enfants qui jouaient et lui ai expliqué qu’il avait une place à lui dans cette classe mais que pour pouvoir y aller il fallait arrêter de faire pipi dans la couche.
    Il avait tellement envie d’y aller que 3 jours plus tard, il était propre jour et nuit…

  4. Mon fils était pareil … Il a été propre à plus de 3 ans et demi. Le matin il allait à l’école sans couche, il se retenait et se faisait pipi dessus à la maison 😅 J’étais en congé parental donc l’après midi il n’y allait pas. Il ne s’est jamais fait pipi dessus à l’école 😉

  5. Mon fils et le vôtre ont le même âge à quelques jours près. Je vous suis depuis a peu près cette période. Mon petit loup n’est pas du tout intéressé par ces questions de propreté pour le moment, il préfère tellement jouer.
    Alors nous avons nous aussi décidé de lui faire confiance et d’attendre qu’il ns dise qu’il se sente près et tant pis si ça ne plaît pas à tout le monde !! 😉 j’avoue que nous sommes moins embêtés par la question de l’école car il est accueilli et ceci malgré les couches (pédagogie steiner-warldof).
    Belle fin d’été à vous et vos petits loups

  6. Dans les textes il n’y a pas d’obligations pour les enfants à être continent, c’est juste plus confortable pour le personnel. Dans mon village il y a deux écoles, la publique met la pression à ce niveau là, la privée les accepte avec couche mais ils préviennent qu’il ne changeront pas l’enfant (donc il vaut mieux éviter qu’il fassent des selles pendant sa demie journée d’école…).
    Pour mon fils de pas encore 3 ans à la rentrée on lui a mis la pression, résultat: jamais d’accident à l’école mais beaucoup à la maison !

  7. Ma second est de décembre, elle a encore sa couches.. Comme toi pas de pression… De toute façon les écoles n’ont pas à refuser l’enfant à cause de la couche

  8. Ici mes 2 garçons (4,5 et 2,5 ans) sont du mois de décembre. Ils n’ont donc que 33 mois pour la rentrée en petite section.
    Pour mon premier, arrivé à l’été, il avait encore ses couches mais avait déjà utilisé le pot quelques fois. On sentait qu’il en était capable mais qu’il lui manquais un petit déclic. Au 14 juillet on lui a donc un peu forcé la main en lui enlevant ses couches. Il y a bien sûr eu des accidents au début mais les améliorations sont arrivées rapidement. Bien sûr si on avait senti que ça ne marchait pas cette solution pour lui, nous serions revenus en arrière. L’école nous avait informé que les enfants pas propres à la rentrée ne pourraient pas venir à l’école à la rentrée mais par contre ils auraient leur place dès la propreté acquise, quelque soit la date.
    Pour le deuxième, il semblait encore moins prêt que son aîné début juillet. Mais nous avons tenté la même méthode, au 14 juillet on enlève les couches. Les 3 premiers jours ont été catastrophiques, j’ai passé mon week-end à passer la serpillère et le pot n’a pas servi une seule fois. J’ai failli revenir en arrière et lui ai remis des couches pour la troisième après-midi. Mais finalement nous avons refait un essai le lendemain et les progrès on été fulgurants. Le déclic a eût lieu, mais aussi car nous nous sommes rendu compte que le pot ne lui convenait pas, il préfère un réducteur directement sur les toilettes (son cousin était pareil). En moins d’une semaine c’était parfait. Si on ne tient pas compte de la première semaine, en 1 mois, il y a du y avoir 3 accidents grands maximum et pourtant nous sommes partis en voyage avec des toilettes diverses et variées (il a même fait pipi dans les toilettes de l’avion).
    Au final, on leur a forcé la main mais sans se mettre la pression, on s’est juste dit que ça serait plus sympa pour eux de faire la rentrée en même temps que les autres. On n’aurait pas hésité à revenir en arrière si on avait senti que c’était trop difficile pour eux. Et j’ai l’impression qu’ils ont plus pris ça comme une marque de confiance de notre part « on pense que tu en es capable ». D’ailleurs, très rapidement, en quelques jours, les 2 ont demandé à ne plus avoir de couches pour la sieste, alors que nous ne leur demandions rien à ce sujet, nous ne les mettons à l’école que le matin les premiers mois.
    Chacun fait donc comme il veut et/ou peut en fonction de ses enfants. Mais quand il en sont capables physiquement et psychologiquement (même s’ils ne s’y intéressent pas forcément) ça peut être très rapide. Par contre je trouve dommage que la pression soit telle (consciente ou non, certains enfants se la mettent sans doute parfois tout seuls) que certains enfants en arrivent à des blocages (constipation ou autres).
    Mais je pense qu’il peut être intéressant de proposer différentes solutions (pot, réducteur, directement sur les toilettes avec l’aide d’un adulte, dehors quand c’est possible…), on peut parfois avoir des surprises.

    • Petit complément suite à cette nuit : ça fait maintenant à peine plus d’un mois que mon deuxième n’a plus de couches la journée avec un début où on lui a un peu forcé la main. Hier soir, il n’a pas voulu mettre de couche avant d’aller se coucher. Je n’étais pas très rassurée mais je lui ai fait confiance. Et ce matin le lit est sec !

  9. Pingback: Il refuse d’aller à l’école | Tiny la souris

Et toi, tu en penses quoi? Un avis? un p'tit mot?...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s