Mon accouchement rêvé ♥

Dès ma première grossesse, j’ai commencé à penser à mon accouchement, à l’imaginer voire même à le fantasmer! J’avais envie de naturel, de physio, de respect de mon corps mais aussi de celui de Bébé…
Et puis lors de ma première grossesse, le verdict est tombé: ça sera une césarienne programmée! Tout s’est effondré autour de moi, j’ai mis énormément de temps à l’accepter, à pouvoir en parler sans pleurer. Mais j’ai eu cette chance de pouvoir m’y préparer quand même, avec mon haptothérapeute ainsi que ma sage-femme.

Pour cette deuxième grossesse, j’ai pu envisager une naissance par voie basse dès le début. Quel plaisir et en même temps, j’avais peur! Je n’y connaissais rien puisque même ma première préparation à l’accouchement tournait autour de ma césarienne.
J’avais donc très envie de découvrir ce qu’était un accouchement et en même temps, très peur de cet inconnu… Mais j’ai envie de le connaitre cet inconnu, de l’affronter, de le rencontrer. Nous avons tout à apprendre l’un de l’autre.

Je me reprends à rêver. J’ai envie d’un accouchement physiologique. J’ai envie d’accoucher sans péridurale. J’ai envie d’avoir besoin au minimum du corps médical. J’ai envie de peau à peau. J’ai envie d’un moment unique et magique. J’ai envie d’être en osmose avec Juju. J’ai envie d’arriver à gérer la douleur. J’ai envie d’un accouchement parfait.

Mais je sais que c’est jamais comme on se l’imagine. Même si on s’y est préparé, on ne peut pas prévoir.

Alors on espère, on se prépare un peu malgré tout à plusieurs possibilités, on patiente, on y pense et puis on verra bien! Mais ça sera peut être mon dernier accouchement et j’aimerais vraiment pouvoir vivre un accouchement par voie basse comme j’en rêve…

Je m’entraîne à « avoir deux enfants » avec ma petite nièce Talia!
085

Article écrit fin septembre

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Elles m’ont accompagnée

Il y a des personnes qui nous suivent, nous accompagnent et jouent un rôle important dans notre vie, même si ce n’est que pendant une période. Durant la grossesse, ces personnes sont d’autant plus importantes à nos yeux puisqu’elles nous ont suivies, guidées, soutenues, rassurées et accompagnées dans le chemin qu’est l’enfantement.

Je pense principalement à ma sage-femme et mon haptothérapeute. Lors de ma première grossesse, elles étaient là pour moi, pour Misha, pour notre couple, pour nous accompagner. Cette première grossesse avait été un peu différente, plus compliquée et plus suivie. Ce soutien j’en avais d’autant plus besoin. Ces deux personnes m’ont beaucoup aidée à accepter ma césarienne qui était programmée et surtout à m’y préparer. Elles ont aussi été présentes pour Juju, Misha et moi une fois que Misha était née.
Notre haptothérapeute m’a permis de mieux vivre tout ce qui c’était passé , notre séparation et de voir les choses sous un autre angle. Elle nous a aussi accompagnés en post-natal dans la façon dont on pouvait accompagner et soutenir Misha d’un point de vue motricité mais bien plus encore.
Ma sage- femme avait été très présente face à mes questions, mes douleurs, mon besoin d’être rassurée . Elle était toujours disponible quand j’en avais besoin, prenait le temps de me recevoir, de m’écouter, me rassurer… Elle me tendait à chaque fos sa boîte de mouchoirs 🙂

Et puis j’ai été de nouveau enceinte et je savais que c’était avec elles que je voulais être accompagnée dans cette nouvelle grossesse. Ma sage- femme m’a de nouveau suivie. J’ai eu moins besoin d’aller la voir, moins besoin d’être rassurée mais elle était la, toujours présenté et disponible ( sa boîte de mouchoirs jamais loin!). C’est avec elle que nous avons pris nos cours de préparation à l’accouchement puisque j’avais de nouveau tout à apprendre et découvrir.
Retourner voir notre hapto était aussi une évidence. Notre entourage était souvent surpris  » mais vous y retournez? Pourtant vous en aviez déjà fait pour Misha ». J’avais envie de retourner la voir, envie de prendre ce temps, Juju et moi autour de Bébé ( surtout pour une deuxième grossesse ou on a moins le temps) et puis nous avions un peu oublié certaines choses. Je ne regrette vraiment pas d’avoir d’y être retournée. Elle nous a aussi aidé pour préparer la naissance de Bébé, à deux, en proposant une vraie place à Juju, nous permettant de former une  » équipe » dans ce passage à venir où les papas sont souvent passifs et dépassés! Avec elle aussi j’ai beaucoup pleuré lors de nos dernières séances, cette préparation me renvoyait beaucoup de choses de ma première, que je n’avais pas pu vivre ou qui ne s’était pas passée comme prévu. Beaucoup d’émotions qu’elle a su accompagner et m’encourager à sortir. C’est d’ailleurs ça que j’aimais beaucoup avec elle, je pense que sa formation de psychothérapeute lui apporte un regard different sur les choses et m’aident aussi à mieux les comprendre et les vivre.

Ces deux personnes ont vraiment été très présentes pour moi dans ce passage de vie qu’est et la grossesse et la naissance. Deux moments très forts et importants dans ma vie.
Et puis à elles aussi j’ai du leur dire « au revoir » puisque nous déménageons à 800km de là. Nous nous sommes pris dans les bras, nous nous sommes fait la bise. Je leur ai promis de leur donner des nouvelles de nous, de notre famille et de la naissance de Bébé. C’était dur de les laisser « en cours de route », j’aurais voulu pouvoir les avoir près de moi jusqu’à la fin de ma grossesse. A plus de 8 mois de grossesse je vais devoir retrouver de nouvelles personnes de confiance pour m’accompagner dans ces derniers moments.
Et j’ai pleuré en leur disant au revoir… Pleuré de tristesse de les laisser après avoir partagé des moments si forts, pleuré de bonheur d’avoir eu la chance de les rencontrer, pleuré de peurs pour la suite pleine d’inconnu pour moi, pleuré de ce mélange d’émotions que l’on ressent souvent durant la grossesse …
Merci à elles d’avoir toujours été présentes quand j’en ai eu besoin…

haptonomie

Article écrit mi-septembre

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Des indispensables pour Bébé { Rose ou Bleu}

Bébé doit arriver d’ici un mois au plus tard. Autant dire que les choses s’accélèrent dans la préparation de son arrivée. Bébé sera « le deuxième » (je n’aime toujours pas cette expression) et nous avons donc déjà pas mal d’articles de puériculture.

Quand on attend son deuxième enfant, on a souvent besoin de moins de choses que pour le premier. Pour Misha, nous avions besoin de pas beaucoup de choses puisque nous partions « de rien » mais pour Bébé, nous avons déjà certains essentiels comme le lit, la poussette…
En ce moment, je navigue sur les sites pour enfant. J’ai découvert la boutique « Rose ou Bleu« . C’est un site spécialisé pour les bébés et enfants. On y trouve tout ce qu’il faut pour s’équiper: des lits, poussettes, porte-bébés, linge de lits, jeux en bois… On peut même trouver une page qui regroupe tous les bons plans et offres flash du site. Et un détail que j’apprécie: la livraison est gratuite dès 40€ d’achat.

Je vous propose une petite sélection de choses qui me paraissent importantes lorsque l’on attend un enfant. Dans cette liste, il y a des choses que nous avons déjà, c’est aussi pour ça que je les conseille 🙂 . « LA » liste de Bébé (avec ce que l’on a pas et ce dont on a besoin) va bientôt arriver pour tous ceux qui me l’ont demandé, promis!!

En images, mes indispensables ressemblent à ça!
rose ou bleu les indispensables des enfants

★ Le siège-auto: Römer/Britax First Class. Pour moi c’est un siège idéal puisqu’il s’utilise dès la naissance dos à la route avec le réducteur puis évolue avec l’enfant (donc pas besoin de changer au bout de 6 mois!). Nous avions (et utilisons encore) celui-ci pour Misha et nous en sommes vraiment ravis!

★ Un porte-bébé physiologique ou plutôt deux (en fan de portage physio, c’est plus fort que moi!). Pour les premiers mois de la vie de Bébé, je trouve que l’écharpe est plus adaptée et contenante. La nouvelle écharpe de manduca est vraiment très jolie! Et Juju préfére la simplicité d’un préformé comme l’Ergobaby (plutôt vers les 6 mois de l’enfant je trouve). Ce modèle est très simple et joli, je l’aime beaucoup!

Des chaussons en cuir souple pour tenir chaud aux pieds de Bébé lorsqu’il sort. Misha n’a porté que ça (lorsqu’elle n’était pas pieds-nus), jusqu’à ce qu’elle sache marcher! Et je trouve que les Bobux sont vraiment de très bonne qualité!

★ Je crois que j’adore aussi les veilleuses, elles apportent une douce lumière et ambiance et dans les premiers mois de vie. J’aimais beaucoup allumer une petite lumière lorsque j’allaitais Misha. Cette veilleuse Pabobo est un clin d’oeil à Papy avec le pingouin 🙂

★ Un petit jeu pour Bébé lorsqu’il commencera à attraper les choses. J’aime les hochets en bois, ils sont souvent bien plus jolis que ceux en plastique 😛 Bon, avec le bois, il faut être vigilant à ne pas en prendre de trop lourds, celui-ci de Selecta parait très bien.

★ Un petit mobile Haba tout léger et discret, parfait pour être accroché à côté de la table à langer et occuper Bébé le temps du change. Ce n’est pas un « indispensable » mais je trouve qu’il finit très bien la décoration d’une chambre.

Si vous ne connaissez pas encore, je vous laisse aller découvrir le site Rose ou Bleu. Vous pouvez suivre aussi leur page facebook pour découvrir les nouveautés, les bons plans et les jeux concours. Et Rose ou Bleu s’associe à mon blog pour vous proposer 10% sur l’ensemble du site avec le code promo TINY3564 du 26 septembre au 6 octobre 2014! Profitez-en!

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

 » Maman pleure » -Au revoir-

Et voilà, nous y sommes… Il y a à peine plus d’un mois nous apprenions que Juju était pris à un nouveau travail dans le sud de la France. Nous avions donc moins de deux mois pour tout organiser: trouver un nouveau logement, rendre le notre, préparer nos affaires, déménager, nous installer… Et tout ça, enceinte de 7/8 mois.

Cela nous a demande beaucoup d’organisation, de préparation et de stresse. Mon entourage me trouve  » plutot bien et pas trop stressee ». J’essaye de gérer et je pense à Bébé qui ressent mes émotions, je me contrôle comme je peux, pour lui et Misha.

Nous avons aussi du faire une préparation à la naissance accélérée en 3 cours ainsi qu’un dernier cours d’hapto auquel je tenais aussi.

Et depuis une semaine, nous sommes dans la période que je redoutais depuis le début, les  » au revoir »
Je n’ai jamais trop aimé ça. Ce n’est pas évident de dire  » au revoir, on se reverra bientôt… ». On ne sait pas quand on se reverra, on sait que l’on se reverra peu et que l’on sera loin.

Et bien c’est dur pour moi. Des larmes coulent très souvent ces temps ci sur mes joues. La famille et les amis veulent nous voir  » pour se dire au revoir », alors on passe un dernier moment ensemble, on discute, on rit, on parle et vient le moment, celui qui m’a déjà donné les larmes aux yeux rien que d’y penser. On se quitte, se fait la bise, se prend dans les bras et je pleure déjà. On se promet de se donner des nouvelles, de venir se voir régulièrement…
C’est notre choix de partir « si loin » et pourtant ce choix n’est pas toujours facile. Je sais que l’on sera bien la bas, que la vie sera aussi agréable mais on sera aussi loin de ceux que l’on aime…

Je pleure… Oui on se donnera des nouvelles, oui on se reverra mais il y a toujours cette sensation des 800km qui nous séparent et nous éloignent. Ces 800 km donnent l’impression d’être loin, très loin bien que certaines personnes je ne les voyais pas plus souvent que je ne les verrais, je serais  » loin ».

Je n’ai jamais aimé les départs et les  » au revoir » et je sais que maintenant ils seront plus fréquents, il va falloir que je m’habitue. Mais je pleure toujours…
En ce moment, Misha m’observe et me dit souvent  » maman pleure », oui ma Chérie, je pleure parce que je suis émue et un peu triste de dire au revoir aux gens, mais je suis contente que l’on aille dans notre nouvelle maison.

Photo prise cet été à Argeles, ma Chiqui face à la mer.

IMG_0086.PNG

D’ici un mois tu seras là…

Il se passe tellement de choses en ce moment, que je n’arrive pas à réaliser que d’ici un mois tu seras là, parmi nous!
Les dernières sont passées tellement vite que le temps m’a filé entre les doigts, tellement occupée et préoccupée par plein de petites choses.
D’ici quelques jours, nous partons dans le sud pour notre « grand changement » de vie et tu participes à ce grand changement.

Je profite des derniers moments de grossesse pour être en osmose avec toi, te sentir bouger et te déplacer sous mes mains. J’aime quand tu réponds à mes sollicitations. Tu es toujours très actif dans mon ventre, te baladant d’un côté et de l’autre. Nous allons aussi avoir notre dernier cours d’hapto cette semaine. Un moment unique où l’on se pose autour de toi et où on verra un petit peu comment t’accueillir au mieux.

D’ici un mois, nous serons bien installés dans notre nouvelle maison, nous aurons préparé ta chambre et je n’aurais, à mon avis, malheureusement pas encore eu le temps de décorer. Ta grande soeur aura aussi sa nouvelle chambre et je pense que le fait de voir la tienne lui permettra aussi de te faire une plus grande place dans la famille. Elle se prépare tout doucement à ton arrivée en jouant avec ses poupées et en s’occupant de votre cousine Talia!

D’ici un mois, notre vie sera complètement chamboulée par ton arrivée. Nous allons devoir prendre nos repéres, apprendre à nous connaitre, trouver notre nouveau rythme, trouver chacun notre nouvelle place… Papy et Mamy seront présents à nos côtés pour nous aider un peu 🙂

D’ici un mois, je ne te porterais plus dans mon ventre mais je te porterais dans mes bras. Je ne t’alimenterais plus par le cordon ombilicale mais je te nourrirais par mes seins. Je ne te bercerais plus à travers mon ventre mais je te bercerais contre moi, dans mes bras. Tu n’entendras plus ton Papa, ta soeur au loin mais tu les entendras auprès de toi. Tu ne sentiras plus Tia -notre chat- t’écraser et te ronronner dessus mais elle te tournera surement un peu autour!

Photo de Vanessa N Photography

20140922-083810.jpg

D’ici un mois, tu seras parmi nous et nous t’accueillerons au mieux, avec beaucoup d’amour et de bienveillance…

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Suppori: le porte-bébé toujours à porter de mains

Depuis sa naissance, Misha a été énormément portée en porte-bébé physiologique. Le porte-bébé ne représente pas seulement un moyen de locomotion lors de nos sorties, pour nous c’est bien plus que cela. C’est le plaisir d’avoir Misha près de nous, qu’elle puisse voir les mêmes choses que nous (et pas des pots d’échappements à hauteur de poussette!) et pouvoir continuer de discuter avec elle. Bref, le portage fait parti de notre quotidien.

Bien que Misha marche maintenant depuis presque 10 mois, lorsque nous sortons, il lui arrive parfois de fatiguer et de demander à être portée… Et là, c’est moi qui fatigue vite si je n’ai pas pris de porte-bébé 😀 Cependant, jusqu’à présent, je ne pensais pas toujours à prendre un porte-bébé et parfois même je faisais le choix de ne pas m’encombrer avec un! Mais ça c’était avant…

Avant qu’un suppori vienne changer ma vie -enfin au moins mes sorties-!
J’imagine que le mot « suppori » ne parle pas à tout le monde (enfin, non pas vous mes copines porteuses!). Le suppori est un porte-bébé asymétrique qui respecte la physiologie de l’enfant mais aussi du porteur. Je pense que c’est un des plus petits porte-bébé et des plus légers. Comme c’est un porte-bébé asymétrique (il se porte donc sur une seule épaule), il est surtout utilisé pour de l’appoint. L’année dernière, je l’avais emprunté à l’association de portage avec laquelle j’avais pris des cours. Il ne m’avait pas quitté de l’été et m’avait bien manqué lorsque j’avais du le rendre (si vous voulez revenir un an en arrière, il y a des photos de Misha et moi en suppori ici)

Testé (et approuvé) par Tata Salomé! Misha s’y serait bien endormie!
suppori (8)

Il a quatre avantages principaux qui ne sont pas des moindres:
* Il est compact et léger (seulement 80gr… surement moins lourd que mon téléphone portable!)
* Sa matière (100% polyester tricoté) le rend aussi léger et aéré. Il est donc parfait pour l’été et lorsqu’il fait chaud!
* Il est vraiment simple d’utilisation, il n’y a aucun noeud ou réglage à faire! Tout le monde peut l’utiliser sans problème!
* Il peut être utilisé dans l’eau et sèche très vite.

Tout petit riquiqui, léger.. parfait pour être glissé dans un sac à main ou dans un poche!
suppori

Lors d’un petit coup de mou de Misha (j’ai du mal à la porter longtemps dans les bras, ça me fatigue trop!), je l’ai mise dans le suppori. Deux minutes après elle dormait! Et elle était tellement bien installée que je n’avais même pas besoin de la tenir, son dos était bien arrondi!
suppori (7)

Je crois qu’à partir de là tout est dit (mais vous pouvez trouver plus d’information sur le suppori ici). En tout cas, j’ai tout de suite été sous le charme. Mon suppori est désormais toujours dans mon sac à main, il prend tellement peu de place et est tout léger. Ainsi, je suis toujours opérationnelle pour porter Misha lorsqu’elle me le demande.
Pour l’été, je le trouve top. J’ai bien moins chaud avec que lorsque je porte Misha en sling. Je n’ai pas encore eu l’occasion de le tester en baignade mais j’ai eu de très bons échos sur son utilisation dans l’eau. Une chose est sûre, il doit sécher très vite!
Pour l’utiliser, il suffit de l’enfiler en bandoulière et d’installer ensuite l’enfant dedans. C’est vraiment simple. Il faut juste veiller à toujours avoir un bras derrière le dos de l’enfant, chose que l’on fait naturellement en fait. Le poids de l’enfant est réparti de manière uniforme et confortable sur l’épaule du porteur. Cela dit, cela reste un porte-bébé d’appoint pour soulager les bras (et le dos de l’adulte) mais je ne ferais pas une randonnée entière avec! On peut l’utiliser lorsque l’enfant sait s’asseoir seul (plus ou moins 6kg) jusqu’à 13kg.

Avec Tata Alice, après une sortie shopping
suppori (2)

Le seul petit point que je trouve dommage c’est qu’il n’est pas réglable. C’est à dire qu’il faut le choisir suivant la corpulence du porteur. Mon suppori est donc adapté pour Misha et moi mais ne convient pas à Juju. Bon, cela dit, Juju l’utilise aussi parfois, Misha y est juste « plus haute » que lorsqu’elle est avec moi et ma mère l’utilise aussi (et dans ce cas, Misha est un peu plus basse 😛 ).

Un suppori se cache sur cette photo…
Lors de ses derniers examens à l’hopital, il nous a permis de traverser l’hôpital plusieurs fois dans la journée sans fatiguer!
suppori (6)

Une fois de plus, ce porte-bébé a été utilisé par plusieurs membres de ma famille et il est approuvé 🙂 Ma mère me demande même de le lui laisser lorsqu’elle garde Misha. Elle le trouve tellement simple d’utilisation, léger et top pour dépanner lors de ses virées shopping!
Et Misha y parait aussi bien puisqu’elle s’y est déjà plusieurs fois endormie 🙂

Même enceinte, on peut porter!
suppori (4)

Bref, j’ai complètement adopté mon suppori et c’est pour moi un basique toujours glissé dans mon sac, il reste à porté de main! Vous pouvez retrouver ici tous les revendeurs de Suppori
♥♥♥

Porte-bébé offert par Babilol, merci!

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

J’ai tout à découvrir {accouchement}

Je suis peut être enceinte pour la deuxième fois mais j’ai tout à découvrir. Pour ma première grossesse, dès le début, je m’étais imaginée accoucher par voie basse tout simplement. Mais très vite, lors de mon 5ème mois, les choses ont changé et il a été question de césarienne suite à des complications que j’avais. Et là, tout à basculé pour moi. Je me voyais déjà accoucher le plus naturellement possible, avec un projet de naissance un peu physio… et d’un coup on se met à me parler de césarienne. J’ai eu la chance d’avoir 4 mois pour m’y préparer et cette césarienne, je l’ai plutôt bien vécue, grâce à l’accompagnement de ma sage-femme et de notre haptothérapeute.

Et aujourd’hui, à quelques mois de donner naissance à un deuxième enfant j’ai cette peur. Cette peur surement un peu bête mi-fondée, mi-« sans sens »… J’ai l’impression que je devrais déjà savoir donner naissance à un enfant. C’est mon deuxième enfant donc je suis censée « savoir accoucher ».
Je sais que c’est un peu bête et en même temps ce sentiment revient souvent vers moi.

grossesse 7 mois et demi attendre un deuxieme enfant 30 31 32 33 SA ventre grossesse babybump pregnant pregnancy photos grossesse femme enceinte

Je vais donner naissance pour la deuxième fois et « je ne sais pas faire ». J’ai tout à apprendre, à découvrir.
Même s’il y a beaucoup de choses qui se feront spontanément le jour venu, je dois aussi m’y préparer. Je reviens vers ce qui m’attirait lors de ma première grossesse: un accouchement physiologique dans le respect au maximum de mon corps et de celui de Bébé. J’aimerais pouvoir l’accueillir tout en douceur, naturellement…

Pour cela, je peux compter sur ma sage-femme avec qui nous venons de commencer une préparation à l’accouchement. Elle connait mes envies, elle sait ce que je souhaite et essaye de nous y accompagner au mieux. Elle m’apporte des éléments de réponse à mes questions, elle nous apporte d’autres éléments auxquels je n’avais même pas pensé.
Elle nous guide et nous accompagne dans le sens que l’on souhaite. Je pensais faire un projet de naissance et elle nous a conseillé de ne pas arriver avec un « projet tout prêt, tout écrit ». Elle nous a conseillé de plutôt être à l’écoute des personnes qui vont nous accompagner pour pouvoir leur faire part de nos envies sans les imposer ou arriver en « nous on sait ce que l’on veut, on connait mieux que vous »! Plutôt que de dire « je veux accoucher sans péridurale », expliquer que « l’on a prévu plusieurs ressources pour gérer et accueillir « la douleur » et que l’on aimerait pouvoir les utiliser au maximum pour ne pas avoir recours à la péridurale. Et que l’on aimerait être accompagné dans ce sens là…’. Elle nous partage son expérience et son savoir faire qui me parlent beaucoup.
Elle guide aussi Juju dans le rôle et la place qu’il peut prendre lors de l’accouchement (non, pas juste spectateur).
Et puis nos cours d’hapto nous apportent aussi des éléments pour faire accueillir la douleur, pour accueillir cet enfant comme nous le souhaitons, au mieux.

grossesse 7 mois et demi attendre un deuxieme enfant 30 31 32 33 SA ventre grossesse babybump pregnant pregnancy photos grossesse femme enceinte (2)

Nous avons donc tout à découvrir de l’accouchement par voie basse. Nous nous y préparons petit à petit. Et j’ai besoin de cette préparation pour pouvoir m’y sentir prête. J’aime avoir des éléments sur ce qui va se passer, comment l’appréhender pour mieux le vivre… ça doit venir de ma nature stressée 🙂
Et le jour où nous accueillerons Bébé, tout sera surement différent de ce que nous avons imaginé, je n’en doute pas!

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Cette dernière rentrée où il n’y en a pas…

Tout l’été, notre entourage et les personnes que l’on rencontrait nous ont demandé « Misha rentre à l’école en septembre? Peut être qu’ils ne prennent pas les pré-petites section dans votre quartier »… Misha, qui venait juste de fêter ses 2 ans mi-juillet. Avant que l’on me pose cette question, je ne me l’étais même pas posée mais surtout elle ne m’avait pas effleurée l’esprit.

Misha vient juste d’avoir deux ans. L’été dernier, quelques jours avant ses un an, elle avait fait sa « rentrée » en crèche. Elle découvrait petit à petit le monde de la collectivité. Elle se retrouvait à passer des « petites » journées de 7-8 heures entourées d’une dizaine d’autres enfants de son âge. Elle passait ses journées dans le bruit et le mouvement que peut faire une dizaine d’enfants âgés de 3 mois à 18 mois. Elle partageait chaque instant avec d’autres enfants, devaient patienter pour manger, s’endormir dans une chambre avec 4-5 autres petits copains, se réveiller à leur rythme et parfois aussi les réveiller 😛 … Elle pouvait participer à des temps d’éveil, des activités, des jeux proposés mais aussi et surtout menés par elle et ses amis. Bref, elle était en collectivité avec tout ce que cela engendre (de positif ou négatif d’ailleurs) accompagnée par des professionnelles qualifiées et assez nombreuses. C’était notre choix et nous en sommes ravis (je reprécise un coup que la crèche où elle est est top?! 🙂 ).

Pourquoi ne pas continuer la collectivité en la mettant à l’école? C’est vrai, on pourrait se poser la question…
Bon, déjà, il faudrait qu’elle ne porte plus de couches et pour le moment, même si elle demande souvent le pot, elle n’est pas du tout dans cette démarche et comme on la laisse faire à son rythme, on ne va pas lui « retirer ses couches pour lui apprendre à être propre ». Mais, si elle n’avait plus besoin de couches, nous ne l’aurions pas mis non plus à l’école.
Il faudrait aussi que l’école de notre quartier accepte les « pré-petite section », un terme un peu à rallonge pour désigner les enfants qui ne sont pas encore officiellement en âge d’aller à l’école. Nous ne nous sommes même pas renseignés pour savoir s’ils les prenaient ou non!

Mais pour moi, Misha a sa place en crèche plus qu’à l’école. C’est sûr que si elle allait à l’école, ça nous coûterait bien moins cher, il ne faut pas se leurrer. Mais est-ce que le quotidien de notre fille se résume à une histoire d’argent économisé? Je dirais non! En tout cas, dans ce cas là, c’est non pour moi.
A l’école, les classes sont plutôt surchargées (oui une trentaine d’enfants âgés de 2 ans et demi à 3 ans), encadrées par une instit’ et une ATSEM. Le taux d’encadrement n’est pas du tout le même qu’en crèche et la disponibilité qui va avec non plus du coup. Les attentes ne sont pas les mêmes non plus, en crèche il n’y a pas de choses « à acquérir », « en cours d’acquisition ou non acquis » 🙂 Le rythme n’est pas le même non plus…
Bref, pour toutes ces raisons là et bien d’autres encore, je trouve que Misha a bien plus sa place en crèche qu’à l’école. Elle aura bien le temps d’y rentrer et d’y passer encore des années et des années! Le rythme de la crèche étant déjà bien assez soutenu et ses journées bien remplies. Je n’ai pas envie de lui en faire subir plus.

Et maintenant, il y a aussi le fait que l’on déménage qui change encore toute la donne. Nous allons changer de ville (de région et de département!), Misha n’aura donc plus sa place en crèche. Nous passerons nos journées ensemble, avec Bébé. Mais j’aimerais bien lui trouver une halte-garderie pour qu’elle puisse aller, de manière ponctuelle, jouer avec d’autres enfants, changer un petit peu de la maison…

En attendant, elle va passer son dernier mois dans une super crèche qui aura su l’accompagner au mieux durant un peu plus d’un an. Cette année, il était prévu qu’il y aille trois jours par semaine pour passer du temps avec Bébé et moi mais aussi garder ses copains et ses journées en crèche qu’elle aime tant!
Et l’année prochaine, ça sera sa grande rentrée dans le monde scolaire… elle a encore bien tout son temps de profiter de jouer tranquillement, découvrir les choses à son rythme…

rentrée scolaire 2014 a la creche

Article sélection à la Une Hellocoton

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Du temps pour toi …

Tu es le deuxième…
Tu auras une grande soeur que tu entends déjà à travers mon ventre et qui vient parfois te toucher du bout des doigts.
Pour le moment, tu es dans mon ventre et tu grandis petit à petit.
Le fait d’avoir une grande soeur aura surement pour toi des avantages par moment et par d’autres cela te pèsera peut être…

Attendre un deuxième enfant c’est forcément différent. Il n’y a plus autant cet inconnu qu’est la grossesse lorsque l’on est nullipare. En général, on est moins pointilleux sur le nombre de semaines aménorrhées, de grossesse…

grossesse 7 mois et demi attendre un deuxieme enfant 30 31 32 33 SA ventre grossesse babybump pregnant pregnancy photos grossesse femme enceinte (5)

J’aimerais pouvoir avoir plus de temps pour toi comme j’ai pu en avoir pour ta grande soeur.
J’aimerais prendre plus de temps pour toi, pour te bercer comme on a pu le faire pour ta soeur.
J’aimerais pouvoir me poser plus avec ton Papa, autour de toi, comme on a pu le faire pour ta soeur.
J’aimerais pouvoir te coudre des petites choses comme j’ai pu le faire pour ta soeur.
Je suis déçue de ne pas avoir encore préparée de petite couverture comme j’avais pu le faire pour ta soeur. J’avais pourtant prévue de t’en faire une en minkee à poils et minkee étoilé!
J’aurais voulu pouvoir te dire qu’une jolie chambre t’attendait, toute décorée et préparée pour toi.
J’aurais voulu pouvoir préparer ta jolie chambre comme j’ai pu le faire pour ta soeur.
J’aurais voulu pouvoir prendre du temps, juste tous les trois comme nous avons pu le faire pour ta soeur ses 3 premières semaines de vie.
J’aurais voulu pouvoir rester un peu dans notre bulle, juste tous les trois sans avoir à se soucier de ce qui se passe autour.
J’aimerais pouvoir prendre du temps juste pour toi et moi, juste pour nous deux…

Mais c’est différent…
Je te consacre peut être moins de temps que j’ai pu le faire pour ta soeur. Mais je reste attentive à tes mouvements que j’aime sentir. Je viens souvent à ton contact et tu me parais très réceptif. Tu vas arriver dans un contexte bien différent de ce que l’on avait pu imaginer il y a 7 mois. Tu auras ton espace à toi, ta chambre et en grandissant, tu pourras profiter d’un petit bout de jardin, d’un climat bien plus agréable…
Et puis il y a l’haptonomie. Ce temps qui me fait temps de bien, qui me ressource. J’aime ce rendez-vous, entre toi, ton Papa, moi et l’haptothérapeute qui nous accompagne. On prend du temps où tu es le centre de notre intérêt et de notre attention et j’aime ce rendez-vous.

grossesse 7 mois et demi attendre un deuxieme enfant 30 31 32 33 SA ventre grossesse babybump pregnant pregnancy photos grossesse femme enceinte (3)

Etre le deuxième c’est peut être différent mais il y a des choses qui ne changent pas vraiment.
Nous t’attendons, toi, Bébé.
Nous avons envie de te connaitre et de te découvrir.
Nous voulons t’apporter tout l’amour et l’environnement bienveillant qu’il te faut pour que tu puisses grandir, te construire et évoluer à ton rythme.
Et et il y aussi Misha, ta grande soeur qui sera là, près de toi et qui t’accompagnera aussi, à sa façon.

Et tout ne peut pas être pareil et je pense qu’il ne faut pas chercher à tout faire pareil.
Ton Papa et moi avons aussi évolué, grandi et découvert notre rôle de parents.
Nous savons un peu plus vers ce à quoi nous voulons aller pour t’accompagner dans ta vie ainsi que dans celle de ta soeur.
Nous avons pris confiance petit à petit dans notre rôle de parents.
Tu seras peut être le « deuxième » (terme et étiquette que je n’aime pas. Tu ne seras pas un chiffre!) mais tu seras avant tout notre enfant, voulu et désiré.
Nous t’aimons déjà, tout simplement…

grossesse 7 mois et demi attendre un deuxieme enfant 30 31 32 33 SA ventre grossesse babybump pregnant pregnancy photos grossesse femme enceinte (4)

Article sélection à la Une Hellocoton

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Talia… ma petite nièce ♥

Un sacré changement pour eux. Et même pour nous!
Voir ma petite soeur devenir maman me fait un peu bizarre! Déjà que j’ai du mal à la voir grandir (quand je calcule son âge je trouve ça toujours surprenant! Mais je vieillis et elle aussi 😛 ).
Voilà quinze jours que leur petite Talia est née, une petite puce toute brune à la peau blanche (elle n’a pas fait de jaunisse!!). J’ai pu la rencontrer la première fois lorsqu’elle avait tout juste trois jours. Je n’avais plus l’habitude des si petits bébés (au moins, ça me prépare pour l’arrivée de Bébé 🙂 )!
Depuis, ils sont rentrés chez eux, prennent leur repère, apprennent à se connaitre et se découvrent dans leur nouveau rôle de parents…

Les premières photos que j’ai pu prendre de Talia, à la maternité
Talia (4) Talia (5) Talia (6) Talia (7) Talia (8) Talia (9) Talia (10) Talia (11) Talia (12)  Talia (14) Talia (2) Talia (3)Talia (13)

Et bientôt, ils auront de jolies photos réalisées par Vanessa N. Photography! Une photographe qui fait de magnifiques photos! Si vous êtes sur la région nantaise, n’hésitez pas à la contacter!

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !