On tourne une page

Ca y est, c’est fini. Une nouvelle page va se tourner et pourtant cela fait juste un an que nous sommes ici, tous les quatre.
Mais nous avons décidé de prendre un chemin différent, de changer. L’envie venait de moi et après discussion, très rapide puisqu’on était d’accord, nous avons décidé que notre vie ne continuerait plus ici.

Ce n’est pas une décision à prendre à la légère. Cela va engendrer beaucoup de changement et tout une réorganisation familiale. Personnellement, je ne serais pas capable de vivre ce que ça va engendrer comme changement pour Juju mais pour lui « ce n’est pas un problème ». Et puis, on va se retrouver dans un endroit tout petit. Pour Misha aussi cela va faire beaucoup de changement. Cela me gêne un peu vis à vis d’elle. Va-t-elle s’y faire? On dit que les enfants sont plein de ressource mais quand même, je me pose des questions. On lui en parle et elle nous en parle. Pour Manolo c’est plus compliqué puisqu’il ne parle pas. Je lui explique, je lui dis que l’on sera mieux, que ça sera plus agréable pour tout le monde…

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar

Lire la suite

Publicités

Elles m’ont accompagnée

Il y a des personnes qui nous suivent, nous accompagnent et jouent un rôle important dans notre vie, même si ce n’est que pendant une période. Durant la grossesse, ces personnes sont d’autant plus importantes à nos yeux puisqu’elles nous ont suivies, guidées, soutenues, rassurées et accompagnées dans le chemin qu’est l’enfantement.

Je pense principalement à ma sage-femme et mon haptothérapeute. Lors de ma première grossesse, elles étaient là pour moi, pour Misha, pour notre couple, pour nous accompagner. Cette première grossesse avait été un peu différente, plus compliquée et plus suivie. Ce soutien j’en avais d’autant plus besoin. Ces deux personnes m’ont beaucoup aidée à accepter ma césarienne qui était programmée et surtout à m’y préparer. Elles ont aussi été présentes pour Juju, Misha et moi une fois que Misha était née.
Notre haptothérapeute m’a permis de mieux vivre tout ce qui c’était passé , notre séparation et de voir les choses sous un autre angle. Elle nous a aussi accompagnés en post-natal dans la façon dont on pouvait accompagner et soutenir Misha d’un point de vue motricité mais bien plus encore.
Ma sage- femme avait été très présente face à mes questions, mes douleurs, mon besoin d’être rassurée . Elle était toujours disponible quand j’en avais besoin, prenait le temps de me recevoir, de m’écouter, me rassurer… Elle me tendait à chaque fos sa boîte de mouchoirs 🙂

Et puis j’ai été de nouveau enceinte et je savais que c’était avec elles que je voulais être accompagnée dans cette nouvelle grossesse. Ma sage- femme m’a de nouveau suivie. J’ai eu moins besoin d’aller la voir, moins besoin d’être rassurée mais elle était la, toujours présenté et disponible ( sa boîte de mouchoirs jamais loin!). C’est avec elle que nous avons pris nos cours de préparation à l’accouchement puisque j’avais de nouveau tout à apprendre et découvrir.
Retourner voir notre hapto était aussi une évidence. Notre entourage était souvent surpris  » mais vous y retournez? Pourtant vous en aviez déjà fait pour Misha ». J’avais envie de retourner la voir, envie de prendre ce temps, Juju et moi autour de Bébé ( surtout pour une deuxième grossesse ou on a moins le temps) et puis nous avions un peu oublié certaines choses. Je ne regrette vraiment pas d’avoir d’y être retournée. Elle nous a aussi aidé pour préparer la naissance de Bébé, à deux, en proposant une vraie place à Juju, nous permettant de former une  » équipe » dans ce passage à venir où les papas sont souvent passifs et dépassés! Avec elle aussi j’ai beaucoup pleuré lors de nos dernières séances, cette préparation me renvoyait beaucoup de choses de ma première, que je n’avais pas pu vivre ou qui ne s’était pas passée comme prévu. Beaucoup d’émotions qu’elle a su accompagner et m’encourager à sortir. C’est d’ailleurs ça que j’aimais beaucoup avec elle, je pense que sa formation de psychothérapeute lui apporte un regard different sur les choses et m’aident aussi à mieux les comprendre et les vivre.

Ces deux personnes ont vraiment été très présentes pour moi dans ce passage de vie qu’est et la grossesse et la naissance. Deux moments très forts et importants dans ma vie.
Et puis à elles aussi j’ai du leur dire « au revoir » puisque nous déménageons à 800km de là. Nous nous sommes pris dans les bras, nous nous sommes fait la bise. Je leur ai promis de leur donner des nouvelles de nous, de notre famille et de la naissance de Bébé. C’était dur de les laisser « en cours de route », j’aurais voulu pouvoir les avoir près de moi jusqu’à la fin de ma grossesse. A plus de 8 mois de grossesse je vais devoir retrouver de nouvelles personnes de confiance pour m’accompagner dans ces derniers moments.
Et j’ai pleuré en leur disant au revoir… Pleuré de tristesse de les laisser après avoir partagé des moments si forts, pleuré de bonheur d’avoir eu la chance de les rencontrer, pleuré de peurs pour la suite pleine d’inconnu pour moi, pleuré de ce mélange d’émotions que l’on ressent souvent durant la grossesse …
Merci à elles d’avoir toujours été présentes quand j’en ai eu besoin…

haptonomie

Article écrit mi-septembre

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

 » Maman pleure » -Au revoir-

Et voilà, nous y sommes… Il y a à peine plus d’un mois nous apprenions que Juju était pris à un nouveau travail dans le sud de la France. Nous avions donc moins de deux mois pour tout organiser: trouver un nouveau logement, rendre le notre, préparer nos affaires, déménager, nous installer… Et tout ça, enceinte de 7/8 mois.

Cela nous a demande beaucoup d’organisation, de préparation et de stresse. Mon entourage me trouve  » plutot bien et pas trop stressee ». J’essaye de gérer et je pense à Bébé qui ressent mes émotions, je me contrôle comme je peux, pour lui et Misha.

Nous avons aussi du faire une préparation à la naissance accélérée en 3 cours ainsi qu’un dernier cours d’hapto auquel je tenais aussi.

Et depuis une semaine, nous sommes dans la période que je redoutais depuis le début, les  » au revoir »
Je n’ai jamais trop aimé ça. Ce n’est pas évident de dire  » au revoir, on se reverra bientôt… ». On ne sait pas quand on se reverra, on sait que l’on se reverra peu et que l’on sera loin.

Et bien c’est dur pour moi. Des larmes coulent très souvent ces temps ci sur mes joues. La famille et les amis veulent nous voir  » pour se dire au revoir », alors on passe un dernier moment ensemble, on discute, on rit, on parle et vient le moment, celui qui m’a déjà donné les larmes aux yeux rien que d’y penser. On se quitte, se fait la bise, se prend dans les bras et je pleure déjà. On se promet de se donner des nouvelles, de venir se voir régulièrement…
C’est notre choix de partir « si loin » et pourtant ce choix n’est pas toujours facile. Je sais que l’on sera bien la bas, que la vie sera aussi agréable mais on sera aussi loin de ceux que l’on aime…

Je pleure… Oui on se donnera des nouvelles, oui on se reverra mais il y a toujours cette sensation des 800km qui nous séparent et nous éloignent. Ces 800 km donnent l’impression d’être loin, très loin bien que certaines personnes je ne les voyais pas plus souvent que je ne les verrais, je serais  » loin ».

Je n’ai jamais aimé les départs et les  » au revoir » et je sais que maintenant ils seront plus fréquents, il va falloir que je m’habitue. Mais je pleure toujours…
En ce moment, Misha m’observe et me dit souvent  » maman pleure », oui ma Chérie, je pleure parce que je suis émue et un peu triste de dire au revoir aux gens, mais je suis contente que l’on aille dans notre nouvelle maison.

Photo prise cet été à Argeles, ma Chiqui face à la mer.

IMG_0086.PNG

L’ambiguïté des sentiments: ces larmes que je ne contrôle pas..

Depuis quelques temps, les séparations deviennent difficiles pour moi, même si elle ne dure qu’une semaine, quinze jours… Des larmes coulent le long de mes joues, rien que d’y penser, de l’anticiper ou de la vivre.
Lorsque Misha et moi avons raccompagné Juju pour prendre son train en juillet dernier, lorsqu’il rentrait sur Nantes, des larmes coulaient sur mes joues. Je n’arrivais pas à les contrôler. Pourtant je savais que nous nous retrouvions dans 15 jours. Quinze jours c’est long mais c’est aussi court. Le voir monter dans ce train, Misha contre moi en sling qui le regardait, tétouillant son doudou et l’appelant de temps en temps, je pleurais. J’ai tenté d’expliquer à Misha que Papa rentrait à la maison et qu’il nous retrouverait bientôt en vacances, que cela me rendait un peu triste mais que j’étais très contente de rester avec elle, Mamy et Noah et que nous allions bien en profiter. Mais les larmes coulaient.
Surement un mélange d’hormones dûes à ma grossesse, cumulée à un peu de fatigue, surement un peu d’appréhension dans cette séparation et dans notre futur encore un peu incertain.

Puis 12 jours plus tard, c’est ma mère et Noah, mon neveu qui rentrait sur Nantes.La veille au soir déjà j’avais des larmes qui coulaient, des larmes que je n’arrivais pas à contrôler. Nous venions de passer quasiment 15 jours ensemble (première fois depuis des années et surtout première fois depuis la naissance de Misha). Une longue période durant laquelle Misha était entourée de son cousin et de sa Mamy qu’elle aime tant (il ne manquait que son Papy qu’elle avait rendu présent parmi nous grasse à un petit jeu de plage pingouin trouvé sur la plage). J’ai pu la voir les appeler, les chercher, passer du temps avec eux… Des journées partagées ensemble qui, j’espère, lui laisseront de jolis souvenirs (ainsi qu’à nous).
Et puis, le matin, ils sont partis. J’ai préféré que Misha descende les accompagner à la voiture plutôt que de leur faire un simple coucou par la fenêtre souvent cumulé avec beaucoup de pleurs. Je ne voulais pas non plus qu’ils partent sans lui dire au revoir. Mais je n’étais pas non plus prête à affronter ses pleurs et cris pour les appeler, du coup, j’avais pris son vélo. Elle leur a fait un bisous, pendant que Noah et moi pleurions, leur a dit « au revoir » puis ils sont entrés dans la voiture et elle s’est mise à crier/pleurer « mamyyy ». Déjà, avant de partir, quand Noah avait mis son sac sur le dos elle avait dit « nooon oaaaah ». On lui avait bien expliqué qu’ils allaitent rentrer à Nantes, retrouver Papy mais c’était concret. Je l’ai rassuré, je lui ai dit qu’on allait bientôt les retrouver et qu’on leur téléphonerait. Qu’elle avait le droit d’être triste aussi… Mais je n’avais moi-même pas la force de la rassurer vraiment. Je lui ai donc proposé un tour de vélo. Elle avançait sur sa petite draisienne, tout en pleurant « mamy, noah »… Petit à petit, elle a pu se calmer et dans la journée je lui en ai reparlé plus calmement.
Mais j’ai moi aussi beaucoup pleuré. Cette séparation était pourtant « banale », on se revoit dans une quinzaine de jours. Mais je suis fatiguée, les hormones surement encore (oui, depuis la grossesse de Misha, je suis devenue hypersensible!). Et je pense à la suite, je sais ce qui nous attend. Cette séparation, ce n’est qu’une parmi tant d’autres qui vont arriver.

Certes, on l’a choisi, c’est ce que nous voulions et nous savions ce que cela allait engendrer. Mais je crois que ça aurait été plus facile si on avait plus partir plus tôt, avant que Misha ne naisse. Elle aurait peut être une relation différente et moins forte avec ses grands-parents. On se serait habituée dès le début à se voir que de temps en temps. Mais là, Misha aime ses grands-parents, nous en parle tout le temps, nous parle de ses cousins et cousines… Cette relation va changer, évoluer. Elle sera différente et j’ai l’impression qu’elle sera moins forte. J’ai aussi l’impression que Bébé n’aura pas cette possibilité de créer une relation si forte avec eux.
Mais je suis tellement contente de notre futur qui nous attend, c’est ce dont on rêvait depuis longtemps, un peu comme un projet de vie qui se réalise. Je suis heureuse de partir vivre dans le sud avec mon Chéri, avec Misha et Bébé…

Mais je crois aussi que le stress que ce changement engendre me fait un peu peur. Nous avons peu de temps pour trouver un logement, organiser notre déménagement (auquel je ne pourrais pas participer avec ma grossesse), déménager, s’installer, me préserver aussi pour cette fin de grossesse, préparer mon accouchement et l’organisation que cela va engendrer, espérer que Juju puisse être présent à mes côtés dans ce moment si important pour moi, pour Bébé et pour lui, préparer Misha à tous ces changements, et se préparer à dire « au revoir » à la famille et aux amis. Nous ne partons pas si loin mais nous ne serons plus si près. Et j’ai tellement hâte que ces étapes soient passées, tellement hâte d’être au calme dans notre nouvelle vie…

 Je m’étonne (pas en fait) que Misha ait autant de mal à vivre les séparations, qu’elle pleure aussi à chaque fois que Papy et Mamy partent de chez nous, à chaque fois que l’on s’en va de chez eux… J’essaye de lui expliquer, de la rassurer mais je crois que je ne suis pas à la meilleure place pour le faire…
En attendant ce grand changement, je pleure lors des séparations, des larmes coulent sur mes joues sans que je n’arrive pas les contrôler… Et pourtant, je suis heureuse.

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (7)

♥♥♥
Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Quand tu recherches un logement…

D’ici moins de 2 mois, Juju va commencer un nouveau travail (oui, je sais, je ne fais que d’en parler!) dans une nouvelle ville. Non, pas dans la ville juste à côté de la notre! A presque 800 kilomètres de chez nous, autant dire nous partons à l’autre bout de la France. Nous allons donc devoir déménager!

Voilà comment nous nous sommes retrouvés à chercher un logement dans une région que l’on ne connait pas vraiment! Certes, j’ai passé tous mes étés à Argelès quand j’étais petite mais je ne me suis jamais intéressée aux différents quartiers de Perpignan, aux villes aux alentours… Et là, nous avons quelques jours (une semaine pas plus dans l’idéal puisque nous repartons ensuite et avec ma grossesse je ne pourrais pas revenir sur place avant l’emménagement) pour trouver notre logement!
On s’est donc retrouvé face à une carte avec un point de départ: la ville du travail de Juju. Une ville avec un joli nom tout court et dynamique! Et nous? Où va-t-on habiter?
Juju va avoir un travail bien plus « prenant » au niveaux des horaires (et responsabilités). Pour ma part, je ne vais pas rechercher du travail tout de suite puisque je suis sur le point d’accoucher et je vais faire une petite pause avec Bébé et Misha, histoire de pouvoir profiter, allaiter tranquillement et prendre nos repères dans notre nouvelle vie. Nous voulions donc un logement près de son travail pour que Juju ne perde pas des heures (ou même 30 minutes) pour faire les trajets entre son travail et chez nous.

Nous avions donc une ville de départ: le travail de Juju et un périmètre restreint. Bien entendu, nous avions aussi des exigences quant au logement que nous voulions avec un budget limité tant qu’à faire 😛 ! Nous voulions 3 chambres, histoire que chacun ait sa chambre. Surtout qu’en partant si loin de nos familles, nous allons être amenés à les loger sur plusieurs lorsqu’ils viendront nous voir, il nous faut donc un minimum d’espace! Nous voulions un espace extérieur sécurisé. Nous partons dans le sud, là où il fait bien plus beau qu’à Nantes, autant en profiter, surtout avec deux enfants. Et notre dernier critère était d’avoir de quoi garer facilement deux voitures (hors de questions de devoir payer un parcmètre ou de faire 30 minutes de marches pour laisser nos voitures!).

Le problème, quand tu ne connais pas la ville où tu vas emménager, c’est que tu ne connais pas la réputation (oui je sais, il ne faut pas se fier aux représentations véhiculées par tout le monde!), la population et tout et tout! Donc tu risques de te retrouver dans une grosse zone moyennement fréquentable (et encore je n’ose pas vous parler de la cité que l’on a traversé oO )! Et puis on pense à l’avenir, lointain et si proche à la fois. En septembre 2015, Misha rentrera à l’école et là aussi ça joue dans le critère de choix. J’aimerais bien qu’elle soit dans une école où elle sera bien accompagnée au quotidien!

chercher une location dans le sud

Et là, je remercie les nouvelles technologies, les réseaux sociaux and co! J’avais déjà des amies et un réseau dans la région ce qui m’a permis d’avoir de « vrais » avis et conseils vers où chercher et surtout ce qu’il fallait éviter! Nous avons donc défini un périmètre, éliminé certaines villes et nous sommes partis à la recherche via leboncoin principalement.
Peut d’annonces pour des maisons avec jardin! Dans le sud, il y a soit des « maisons de village » = maison pas large sur plusieurs étages, sans jardin le plus souvent, rarement de quoi se garer et beaucoup de vis à vis ou des « villas » = des maisons plus classiques, genre lotissement. Mais dans notre budget, dans nos lieux pas vraiment grand chose. Sauf un, j’ai un coup de coeur dessus! Rien d’extraordinaire, une petite « villa »  mais elle a bien 3 chambres, un jardin à l’arrière et même un à l’avant, un garage et de quoi se garer en plus devant le garage… Bref, une petite maison comme nous avions pu nous l’imaginer. Juju a pris rendez-vous pour le premier jour où il arrivera.
Nous n’avons qu’une petite semaine pour trouver notre logement puisque ensuite nous rentrons sur Nantes et avec ma grossesse je ne pourrais pas revenir.

Je pense beaucoup à cette villa, elle réunit tellement tous les critères que l’on voulait et il n’y a vraiment rien d’autres en plus! J’ai hâte de la visiter! Le lundi arrive, Juju nous a rejoint, à nous la visite. La façade a la « couleur du sud »: orange! L’intérieur est simple et nous plait! Bon, il y a des bons coups de peinture à refaire un peu partout (je ne suis pas fan du jaune dans le salon et encore moins de celui de la cuisine, les chambres auraient besoin d’un coup de peps en blanc…) mais je m’y vois déjà! Je la veux!! La visite dure une bonne heure puisque nous discutons avec le proprio un bon bout de temps, il est très gentil. Il nous dit fonctionner au feeling (bon, ça à l’air d’aller là dessus), d’avoir d’autres dossiers dessus mais le feeling est le plus important… On parle des papiers à rassembler et on repart!
Non, il ne faut pas trop fantasmer dessus, on ne l’a pas encore mais on y serait vraiment bien! Il ne nous manque qu’un seul papier qu’on arrive à avoir assez rapidement au final. Le dossier est envoyé par mail, le contact téléphonique toujours présent (la femme du proprio nous dit que son mari lui a dit qu’il avait un très bon feeling avec nous! Je prends ça comme un côté très positif puisqu’ils fonctionnent comme ça!!). Nous avons visité les deux autres seuls bien qui pouvaient vaguement nous convenir: clairement dans un c’était hors de question que l’on y habite et dans l’autre il y a avait pas mal de petits aspects négatifs ( pas de garage, pas de jardin et… on ne captait pas avec nos téléphones, ni Juju ni moi!).
Mercredi on y retourne pour rencontrer la proprio et apporter notre dossier papier complet… Plus de doutes, ils sont ok pour nous prendre comme locataire, il leur faut juste l’aval de leur banque pour vérifier que notre dossier est bon avec la garantie loyer impayé (chose que nous avons découvert lors de notre recherche de logement). Le lendemain le verdict tombe: nous avons la location de la maison!!!!

Je suis soulagée et heureuse, il n’y a pas d’autres mots! La première visite aura été la bonne (mais je le savais avant de visiter!). Nous allons habiter dans une petite maison avec deux petits jardins! Bébé et Misha auront chacun leur chambre. Bref, tout ce que l’on voulait et en plus c’est à moins de 5 minutes en voiture du travail de Juju (on ne pouvait pas faire plus près… après ce ne sont que des routes 🙂 !
Je vais pouvoir rentrer sur Nantes sereine et me projeter plus facilement avec l’arrivée de Bébé dans cette maison.

Il nous reste encore plein de choses à faire: préparer le déménagement, décider comment on le fait (avec ou sans déménageur bien que ça soit tout vu d’un point de vue financier!), comment on loue un camion, combien, qui descend avec Juju…. Pour ma part, je vais devoir m’économiser au maximum pour être sûr de garder Bébé bien au chaud avant ma date prévue d’accouchement et de pouvoir faire une dernière fois les plus de 8 heures de routes qui nous séparent de notre ancien appart à notre « nouvelle vie »!

♥♥♥

Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partir à l’autre bout …

Cette envie de partir dans le sud, je l’ai depuis que je suis toute petite. J’ai passé tous mes étés à Argelès, j’avais toujours le cafard en partant et je disais « quand je serais grande, je viendrais vivre à Argelès ». Les années ont passées, mes vacances ont continué à se passer à Argelès et mon envie de sud était toujours là. J’ai même eu l’opportunité d’y faire un stage de 3 mois durant ma formation d’EJE, en plein hiver, seule avec mon vélo et j’ai adoré (non, même pas peur du côté « c’est mort en hiver »…).
Puis j’ai fait découvrir à Juju « mon sud », nous avons passé nos vacances là-bas et lui aussi s’y sent bien. Mon désir d’aller vivre dans le sud a très vite été partagé. C’est même devenu un projet de vie à deux, un projet de vie familial.

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (5)

Mais il y a la réalité, l’emploi qui est bien plus compliqué dans le sud que chez nous sur Nantes. On ne pouvait clairement pas partir avec juste un salaire de misère d’EJE, il fallait donc que ça soit Juju qui trouve un CDI pour pouvoir arriver à réaliser notre rêve. On espérait même y arriver avant que Misha ne naisse pour qu’elle puisse avoir l’accent du sud quand elle commencerait à parler 😀 …

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar

Juju surveille les annonces, il n’y en a pas tant que ça! Il postule quand il peut…  Puis en février dernier, il est contacté suite à une de ses candidatures, les personnes sont intéressées. Il faut parti des 3 personnes qu’ils souhaitent rencontrer. En 2/3 jours, il fait l’aller-retour, dévalant les kilomètres (péages et essence que cela engendre aussi!). Le contact est bon, l’entretien se passe bien. Mais ils retiennent un qui a plus d’expérience que Juju. Cela dit, ils gardent sa candidature pour un futur poste puisque le contact est vraiment bien passé. Le temps passe, Juju garde contact par mail et tel avec eux, il devait les re-rencontrer durant nos vacances cet été. Puis mi-juillet, tout s’accèlere, le poste pour lequel ils avaient pensé à lui, va s’ouvrir plus tôt que prévu, il souhaite le rencontrer avant fin juillet. Hop hop hop, il pose une journée et demi et nous voilà partis dans le sud (j’en profite pour l’accompagner, avec Misha, ma mère et mon neveu, l’occasion d’aller se reposer la-bas).
L’entretien n’est pas vraiment un entretien, il l’avait bien senti déjà au tel mais on ne préférait pas se faire de fausse joie, c’est plus une présentation de poste. Après une fin de matinée passée ensemble, un repas et un peu de temps encore, ils doivent lui faire une proposition de contrat…
Ca y est, nous touchons notre rêve de plus près et c’est surtout une super opportunité d’évolution pour Juju!

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (2)

Et voilà, nous avons 2 mois pour tout préparer: trouver un logement, préparer un déménagement, déménager, s’installer et être prêts pour mon accouchement… J’ai l’impression que nous partons à l’autre bout avec presque 800km qui vont nous séparer de notre famille…

Depuis nos vacances, Misha a une passion pour les cartes! Elle adore les regarder « papa travail ici, maman, Misha là, mer là… »
déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (6)

Nous allons devenir des « gens du sud » 😀 Misha va peut être prendre l’accent du sud et Bébé l’aura surement 🙂

Changements en perspective…
déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (8)

déménager dans le sud avec valise moulin roty valentine et balthazar (4)

♥♥♥
Retrouvez moi au quotidien sur instagram
Et venez discuter surfacebook-bouton

Rendez-vous sur Hellocoton !

★ Ma semaine… depuis mon téléphone #5 ★

Ma semaine, du 1 au 7 octobre, vue depuis les photos faites avec mon téléphone.

Lundi:

★ On commence la semaine en prenant le bus et le busway. C’est aussi le lancement des chronobus à Nantes, de grands ballons surplombent certains arrêts de bus. Cours Saint Pierre, on peut aussi voir les forrains démonter leurs stands et partir avec leurs gigantesques camions/remorques/et caravanes.

★ Et misha et moi sommes allées à un atelier de couches lavables, dans le cadre de « questions de parents » organisé par la ville de Nantes. L’intervenante est une passionnée de couche lavable. Bon, je ne suis toujours pas sûre de vouloir me lancer. En fait, ce qui m’embête, c’est qu’il faut arriver à tester plusieurs couches pour arriver à trouver celles qui nous conviennent. J’aimerais avoir la bonne couche directement, ça serait plus simple!

★ Rentrer et remettre la maison en ordre, comme souvent le lundi. Ranger tout le linge qui a fini de sécher, passer l’aspi… Programme trépident!

★ Mademoiselle est toujours souriante!

★ Je découvre que Misha est le coup de coeur de Septembre de Moulin Roty. Je suis trop contente que ma petite Puce « représente Moulin Roty »! Et même si cette photo n’est pas la « plus belle », j’adore sa position toute tordue, son petit air de singe qui me fait toujours craquer, son nez dans son doudou et sa petite main qui touche l’autre.

★ Aller dans le stats du blog d’Elise et se rendre compte qu’il y a des gens qui arrivent chez elle en ayant de drôle de requete! Se moquer un peu d’elle… et se rendre compte qu’ils sont tombés sur un message de Misha « un après-midi à caliner Misha ». Tout de suite ça fait moins rire, en même temps, qui fait le malin va pas loin!

Mardi:

★ Commencer la journée avec un joli cadeau: L’atelier des filous m’a offert cette jolie salopette pour Misha, j’adore. D’ailleurs ils m’ont aussi donné la possibilité de vous offrir un bon d’achat dans leur boutique, tentez votre chance ici pour ceux qui ne l’ont pas encore fait!

★ Aller chez le médecin pour Misha. Elle traine un « rhume de nuit » qui lui bouche le nez la nuit et la gêne pour respirer (et accessoirement pour refaire ses nuits). Comme elle commence à toussoter, je préfére l’emmener chez le médecin. Lorsque l’on sort du médecin, un petit coup de fil à Sam et on la retrouve pour pic-niquer avec elle à la fac. Comme ce n’était pas prévu, je n’ai rien à manger! Salomé (ravie que je la retrouve) m’offre un super sandwich sodebo acheté dans une machine! En partant, nous croisons un cygne qui me fait penser à Noah lorsqu’il était venu passer 15 jours l’été dernier chez nous.

★ Envoyer un mms à Salomé pour lui montrer une photo de Misha avec un bandeau. Ma pauvre petite Misha a ses oreilles de plus en plus décollées (et c’est pas beau!). Sam m’a dit de lui mettre des bandeaux… pour le fun, j’essaye et lui envoit (et ce n’est pas beau non plus).

★ Essayage de sa jolie salopette. Elle lui va grande… en même temps, je lui ai pris en 6 mois et elle n’en a que 2 et demi! Tia, qui fait énorme sur la photo, avait décidé de venir lui faire un calin!

Mercredi

★ L’observer discrètement: en ce moment, elle découvre sa main (gauche surtout) et passe son temps à l’observer. J’adore cette période dans le développement de l’enfant!

★ Découvrir régulièrement son lit de grande! Je la mets régulièrement, elle y découvre ainsi une nouvelle vue de sa chambre, son tour de lit… Cette semaine, elle y fera ses siestes!

★ Retrouver Mamy et Freddy en ville et prendre un goûter chez Amorino. C’est la première fois que j’y allais (et ça faisait longtemps que leur glace me faisait de l’oeil!). Les glaces sont bonnes!

★ Essayer une robe de mariée!! Non, aucun mariage de prévu, juste pour le fun. Ce magasin se situe juste devant la maison de retraite de Mamy.

★ Misha découvre les peluches et la chambre de Mamy. Ca a bien l’air de lui plaire!

★ Et on repart, Mamy nous raccompagne et Misha est au chaud et à l’abri de la pluie dans l’écharpe.

Jeudi

★ J’essaye la petite combinaison que Mamy a offert à Misha! J’adore les combinaisons, je trouve qu’elle est bien dedans, au chaud et pas serrée du ventre! J’en ai vu des toutes mignones à Monop’ aussi! Bon, elle lui va encore grande, en même temps, c’est du 6 mois!

★ Puis enfiler une vraie tenue: se rendre compte que le tee-shirt ne me plait pas en fait. Je lui ai retiré et je l’ai mis dans le carton « vide grenier »: retour à l’expéditeur 😉

★ Surprendre Tia dans le carton Petit Bateau de vêtements neufs de Misha. Bon, ça va, je ne les avais pas encore lavé!

★ Revenir d’un pic-nic avec Sam. Oui, je pic-nique souvent avec elle puisqu’elle mange seule tous les midis sinon! Misha, comme à chaque fois, s’endort dans l’écharpe.

★ Faire sécher les jeux en bois après être passés en machine ainsi que les « ketchup » (qui serviront surement pour des cadeaux). Je suis bien consciente que certains jeux en bois seront pour bien plus tard, quand elle maitrisera ses gestes, afin qu’elle ne s’assome pas avec! De toute façon, pour le moment, elle n’attrape pas encore les choses!

★ Recevoir une gentille carte avec des petits cadeaux pour souhaiter la bienvenue à Misha… Va falloir que je me mette au scrap on dirait!

★ Et voir le magnifique cadeau fait par les collègues de travail de Juju. Bon, ce n’est pas mon thermomix (étonnant non?), mais le babycook duo! C’est super, nous pourrons préparer de bons petits plats à Misha.

Vendredi:

★ Nous avons commencé la journée par un atelier massage, toujours dans le cadre de Questions de Parents. C’était super agréable. Misha a été très calme et réceptive. On est resortie toute détendue. Mais ensuite, Salomé nous a récupéré pour aller déménager Elise. Misha dans son cosy, prête à monter dans la voiture de Sam.

★ Pas le temps de s’arrêter manger, ça sera Ronald dans la voiture! Bon, je n’ai pas compris, Salomé n’a pas voulu garder ses jardiniers qui mettaient un peu de couleur à sa voiture!

★ Voyage dans le coffre de la voiture d’Elise, entre ses deux maisons/appartement! Une équipe de choc pour déménager!

★ Une pause tétée pour Misha. Bon, j’avoue, je n’ai pas fait grand chose, mais je ne préfére pas encore forcer avec ma cicatrice…


★ Et on rentre chez nous, en même temps que le soleil se couche, c’est très joli! Mais on sait que demain il reste encore énormement de choses à déménager!

★ Arrivé à la maison, je découvre le recommander que Juju a récupérer: c’est officiel, je suis EJE!! Mon diplome est arrrivé! Be Happy!

★ Départ pour la suite du déménagement. Nous avons eu une panne de réveil, autant dire que l’on s’est largement rendormi, oups! Au final, nous avions prévu large et nous sommes arrivés avec seulement 5 minutes de retard! Les plus courageux étaient déjà présents!

★ C’est aussi l’anniversaire de Liam! Déjà 9 ans! Il était prêt pour aller à son entrainement de rugby (et il tient dans sa main, une carte dessinée par Papy).

★ Pour ma part, j’ai essayé de garder les petits zouzous. J’ai aussi servi de taxi puisque Nils avait son premier cours de tennis!

★ Pause pic-nic, en famille et avec Yannez! Nous avons quasiment fini de faire les allers-retours. Heureusement que l’on a eu beaucoup de renfort!

★ Nils et Aïko ont trouvé leur déguisement! On passe du policier à la tronçonneuse; à spiderman/policier à bouclette! La classe!

★ La nouvelle chambre de Nils

★ La nouvelle chambre de Liam, avec pause Uno!

★ Elise habite désormais dans une maison avec un petit jardin. En attendant d’avoir un abri de jardin et pendant le déménagement, beaucoup de choses patientaient dehors… dont les 8/9 vélos! Bon, le petit tricycle sera pour Misha!

★ Misha a passé sa journée à téter sa main en arrivant parfois, comme ici à téter son pouce! Ca se précise, doucement mais surement!

Dimanche:

★ C’est repos pour nous! Nous sommes crévés! Je m’amuse découvre la caisse de Playmobils 1,2,3 que nous avons récupéré chez Elise! Misha aura de quoi jouer!

★ La demoiselle parle, nous raconte des choses que nous ne comprenons pas!

★ Dimanche rustique niveau habillage! La petite salopette tricotée par Tata (je l’adore), avec un tee-shirt pas assorti, avec des chaussons pas plus assortis et ensuite un gilet vert! C’est le pompon! Allez, c’est dimanche et on ne sort pas, ça reste entre nous 😉

★ Premier test du babycook duo: parfait! Une purée carottes/ pomme de terre et une autre aux courgettes. Je teste aussi des textures différentes! Je sens que je vais bien m’amuser!

★ Une nouvelle sieste dans son grand lit!. Et sur cette photo tout en douceur, je finis la semaine …

Et toi, elle était comment ta semaine?
A la semaine prochaine, pour le même rendez-vous « Ma semaine… depuis mon téléphone »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Nouveau départ …

Que de changements dans ma vie …

– d’emploi « précaire » (CDD de 7 mois dans la fonction publique) à CDI…

– du couple au célibat…

– du T2 au studio…

– de la banlieue à la grand ville !!!

Tout ca en une semaine (sauf pour le CDI)

Nouvel appart visité le lundi, dossier accepté le jeudi, location du camion repérage chez Ikea, mise en carton…

Vendredi soir 17H30 état des lieux et remise des clés avec les parents, 18H45 aller chercher le camion de location à Super U, 19H30 direction Ikea avec la liste toute préparée, ‘ chariots pleins et 2H plus tard on sort de là, en route pour aller chercher la machine a laver dans l’ancienne maison des parents. 22H15 aller à mon ancien appart chercher tous les cartons aidés d’une copine qui nous à rejoint. 22H45 direction le nouvel appart à Nantes, on décharge complètement le camion. Fin 23H30 !!! ouf DODO !!

  

Samedi matin c’est reparti … Je vais ramener le camion, j’en profite pour faire mes courses, je vais à boulanger pour acheter ma télé, j’enchaine avec Leroy Merlin pour quelques bricoles, je passe à Century 21 chercher les doubles de clés. et c’est parti pour l’appart rejoint un peu plus tard par trois copines pour m’aider à monter les meubles. (encore merci aux filles). Et le soir je suis SEULE !! je regarde la télé je continue de ranger.

   

Dimanche (aujourd’hui), Je passe chez Rosa et Juju chercher la cage de transport pour ma colocataire (Muffin), je dois passer à l’appart déposer quelques affaires puis à l’ancien appart chercher les deux trois trucs qu’il me reste à prendre avec l’aide d’une copine. et ce soir je m’y installe définitivement ….

…Enfin … jusqu’au prochain déménagement !!!

* Enfin des nouvelles *

 Voilà une semaine que nous avons emménagé, l’occasion idéale de faire un « petit bilan »:
– nous n’avons toujours pas internet!! Dure désintoxication pour moi!
– Sinon, au bout de 4 jours, nous avons réussi à sortir la tête des cartons! Ce n’était pas gagné d »avance!
Dès le premier jour, j’ai rangé toute la salle de bain (assez facilement d’ailleurs) et la cuisine (pourquoi a-t-elle si peu de placard? plus d’une dizaine, c’est bien trop juste pour « tout mon équipement »!)
– une fois le lino posé dans l’autre chambre, nous avons pu installer les 3 billys que j’avais monté. Trois étagères blanches qui se sont très rapidement remplies de livres de garçons (star wars, les chevaliers d’Emeuraude -c’est pas pour les enfants ça d’ailleurs? non je rigole, je vais encore me faire engueuler-, San Seya -autrement dit Les Chevaliers du Zodiaque-, et autres livres de sciences fictions), de livres de filles, des livres d’enfants (une étagère de livres en tout genre et une avec que les livres de l’Ecole des Loisirs), des livres de cuisine ( » Tata, on dirait que tu as que des livres sur le chocolat?!! » – tu trouves, vraiment? »), des albums photos et des jeux de sociétés pour occuper les petits comme les grands. Il n’en fallait donc pas moins de trois étagères. Quel plaisir de ranger les livres par tailles, numéros et couleurs. Les livres de filles paraissent d’autant plus superficielles qu’ils sont rangés par couleurs!
– dans notre chambre, nous avons remonté notre penderie, installés notre lit, et c’est tout, plus de places ensuite!
– mon coin couture s’est rangé doucement (quel manque de placard pour tout casé!) et le reste du salon aussi!
– toutes les pépettes ont pris leur marque dans notre nouveau chez nous.

Conclusion, tout n’est pas encore fini d’être installé mais nous sommes bien installés! Projet pour la semaine de vacances de Juju: repeindre la cuisine et le salon, histoire de rafraichir tout ça!!

Montage de l’armoire dans notre chambre

Nos 3 « billys » avec les cartons de livres à vider!

La cuisine

Le salon quasiment rangé

Les fenêtres du salon, avec mon passiflore et les chats

Vues de nos fenêtres

Je vous ai préparé un message pour chaque jour jusqu’au 17 août…  on fait comme on peux quand on n’a pas internet!

* Une journée à ranger *

7h45, nous voilà sur « le chantier »!
On (Noah et moi) déjeune sur place, à peine réveillés, sur un petit coin de table!

Une petite photo pour vous donner l’étendue des cartons dans le salon

Nous avons vidé un peu plus de 20 cartons! La salle de bain est rangée et la vaisselle aussi! On était juste juste niveau placards de la cuisine… et pourtant, il y en a un paquet!

Petite pause « jeux » pour Noah, avec un mélange de catcheur, de vaches et playmobils!

Nous avons monté 3 Billy, pour les non-connaisseurs ikéa, ce sont les étagères basiques! Noah m’a beaucoup aidé à la première, sortir les vis, lire un plan de construction, utiliser le visseur électrique… à la deuxième un peu moins et la troisième… 😉

Juju a fini par nous rejoindre. Mais avant, il a récupéré le lino que l’on avait commandé avec son papa. Parce que très naïvement, on a commandé un rouleau de 4 mètres de longueur sans anticipé le transport (en KA!). Donc beau-papa est venu à la rescousse aujourd’hui avec sa grande voiture et sa galerie! Et voilà notre lino fraîchement arrivé! Adieu cette horrible moquette et bonjour la luminosité grâce à ce changement de sol! Encore merci Dominique!

Noah, 4 mètres plus loin

Une petite vue de nos escaliers – 3 étages –

J’espère dormir demain soir à l’appart. Je risque d’être un peu absente en attendant d’avoir à nouveau internet, mais je reviens dès que je peux!

21h, fin de notre journée à l’appart, lessivés!