#7 Voyage en Inde

Pour finir ce partage de photos sur mon voyage en Inde, quelques photos de vues du Ladakh.

Ce qui est impressionnant, c’est la différence entre les parties complètement sèche et les parties verdoyantes autour de l’Indus. Il me semble que depuis ils ont été victime d’inondation…

Voyage en Inde (62)

2011-06-28 voyage en Inde6

Vue de notre gest-house, une route toujours déserte sauf un jour… avec un convoi de camionsVoyage en Inde (63)

Au gré du vent, vole les drapeaux de prières. Ce sont des « guirlandes » colorées composaient de prières. « On dit que » les prières s’en vont avec le vent… Au niveau des monastères, il y en a partout d’accrochées. Et ce qui m’a toujours interpellée: Mais comment font-ils pour les accrocher entre deux montagnes? Des dizaines de guirlandes sont accrochées entre elles, d’un monastère à un autre (ou d’une montagne à une autre)…

Voyage en Inde (38)

Voyage en Inde (40)

Voyage en Inde (45)

Voyage en Inde (34)

Voyage en Inde (33)

A une époque (et pendant très longtemps), nous en avions dans notre jardin… (encore une façon pour passer pour des illuminés ou sectes auprès des voisins).

Ce voyage a duré trois semaines. C’était vraiment très -trop- rapide. Dur de quitter le Ladakh, de quitter Tupsan, Punchok le rigolo, Dolma et Dolka si gentilles… Je ne sais pas si je suis sortie de ce voyage plus « autonome » mais grandit en tout cas! J’ai aimé découvrir tous ces paysages, ces personnes, ces monastères, les bons p’tits plats, la culture, la simplicité et la gentillesse des personnes. Mon envie d’y retourner est intacte… peut être qu’un jour…

Publicités

# 6 Voyage en Inde

En Inde, nous avons croisé beaucoup de chiens errants le plus souvent. Je me souviens d’un chien qui avaient les poils si longs que ça lui faisait des dreads. Des vaches aussi (animal sacré en Inde), même a New Delhi, en pleine ville au milieu de la route, des Yacks (genre gros taureaux aux poils longs), des singes (à New Delhi, ils se faisaient chasser de l’hôtel), des écureuils géants, des oiseaux style corbeaux énormes aussi…

Voyage en Inde (59)

Et Tupsan, du jour au lendemain, avait deux chiots et un chaton: Somi et Somita (un au poil soyeux- l’autre pas!) et Billy (Billy the cat). Trop mimis ces boules de poils!! Je crois que Billy était le seul chat que nous avons rencontré en Inde!

Voyage en Inde (8)

Lors d’une balade, Tupsan avait voulu nous faire plaisir et nous avait dit de les amener. Bien sûre, ça nous faisait plaisir et en même temps, c’était inutile et galère! Imaginez deux chiots et un chaton, sans laisse, qui ne sortent jamais et qui ne suivent pas si on les pose! Nous les avons donc porter durant toute l’expédition! Oui, c’était une vraie expédition!!

Petits ponts rustiques, enjambées de murets, traversée d’une rivière…2011-06-28 voyage en Inde1

Et puis un matin, on va chez Tupsan et plus de Billy! Il avait disparu (à priori, il s’était échappé). Et Somi et Somita sont repartis un jour comme ils sont venus -par magie?-

Derrière moi, le frigo (rappelons qu’il n’y avait quasiment jamais d’électricité), la réserve d’eau dans la poubelle, de magnifique recette occidentale affichée sur le frigo…Voyage en Inde (13)

A demain pour le dernier message de ce voyage indien…

#5 Voyage en Inde

Lors de ce voyage, nous avons pu assister à plusieurs évènements certains touristiques et d’autres typiques. Une manière de découvrir un peu plus la culture traditionnelle. Découvrir leurs habits « de fête », ornés de pierre turquoise, leurs danses, leurs musiques (gros coup de coeur pour leur « tam-tam »)… 2011-06-28 voyage en Inde2

et ma photo préférée de ce voyage
Voyage en Inde (52)

Je trouve cette femme très belle, son visage est très marquée (comme tous les indiens à Leh). Contrairement à ce qu’elle parait, je pense qu’elle était « assez jeune ». C’est vraiment ma photo préférée…

Demain, un petit message pour les animaux…

#4 Voyage en Inde

Durant ce voyage, Salomé a fêté ses 13 ans. En début de séjour, nous avions fêté un anniversaire « version tibétain », c’est à dire avec un gâteau à la crème (je ne préfère pas repenser aux conditions sanitaires et de stockage du gâteau…!) dont ils étaient drôlement fiers (et qu’ils avaient dûs payer une fortune).

Voyage en Inde (7)

Pour l’anniversaire de Salomé, nous avions tout prévu, nous avions amené du chocolat, des petits Lu et nous avons fait un « gâteau » simple et « français ». Des petits Lu avec des abricots dessus et du chocolat fondu dessus. Bon, nous avons bien apprécié quant à Tupsan et Punchok, j’en suis moins convaincu! Salomé a dû faire ce dont elle n’aime pas et ne sait pas faire « faire semblant d’être contente et d’aimer »!! Observez bien son visage et vous pourrez reconnaitre son sourire de « pas à l’aise »… C’était bien sympa. Ils lui ont offert des vêtements, un bouquet de fleurs en plastiques… On en rigole encore. Mais c’était vraiment gentil et marrant!

2011-06-28 voyage en Inde4

Je profite de ce message « festif » pour partager des photos faites avec Dolma et Dolka. Lorsque l’on est parti de France, nous avions amené des petits jeux, puzzle, crayons de couleurs… J’avais aussi prévu de quoi faire des balles de jonglage (donc des sacs congélations et des ballons de baudruche). J’ai eu plusieurs fois l’occasion d’en faire avec des enfants et essayer de leur apprendre à jongler. Dolka a vite pris le coup de main et jonglait très bien.

Voyage en Inde (17)

Nous avions aussi amené des ardoises. Avec l’ardoise, nous avons appris des mots en tibétains ( je m’en souviens d’un au deux), nous leur avons appris des mots en français…Voyage en Inde (14)

Nous avions aussi pu battre le beurre je crois pour faire du thé au beurre (mais si ça se trouve ce n’est pas ça du tout… Fred, un avis?). Quoi, ça ne vous donne pas envie?

Voyage en Inde (15)

D’ailleurs, en Inde, où que tu ailles, les personnes t’offrent le thé. Ca m’a posé « problème », je n’aime toujours pas le thé! Refuser un thé, ça le fait moyen, alors je buvais une petite gorgée et laissais le reste (si ça se trouve, ça faisait encore plus malpolie!).

A demain pour une balade avec Somi, Somita et Billy…

#2 Voyage en Inde

Lors de leur premier voyage en Inde, les parents avaient rencontrés Lama Thupsan Wangchuk. Il montait un projet de création d’école pour les enfants ladakhis. Bon, tout est expliqué sur ce blog fait par mon père il y a longtemps! Il était venu plusieurs fois en France (et en Europe).

A Leh, nous dormions dans une gest-house et le soir nous allions manger chez Thupsan. Pour la petite histoire, les personnes qui nous étions à la gest-house nous avaient prévu deux chambres: une avec deux lits et une avec un grand lit et un petit lit. Ils avaient prévu la chambre avec le grand lit pour les parents et « la petite » (Salomé) ;o) . En fait, nous avons dormi toutes les trois (mes soeurs et moi) dans cette chambre, qui avait une vue magnifique. D’ailleurs le soir, lorsqu’il faisait nuit, nous y voyions très bien les étoiles. C’est aussi en Inde que j’ai découvert la voie lactée. Je n’ai jamais autant vue d’étoiles dans le ciel. C’était tout simplement magnifique, ça me manque un peu! A New Delhi, nous ne voyions jamais le ciel avec la pollution, il y avait toujours un voile bizarre!

Chez Thuspan, il y avait Dolma et Dolka, deux jeunes filles qui étaient en « vacances », elles assuraient la gestion du quotidien. Thupsan travaillait aussi avec Punchok, un jeune moine (qui depuis ne l’est plus). Chez lui, c’était… comment dire… kitsch! très kitsch!! Sur les murs, on pouvait trouver des tableaux d’une cascade qui lorsqu’on la branche, donne l’impression que l’eau coule, des fleurs en plastiques partout, des cartes postales… Des cadeaux ou souvenir de ses voyages en Europe.

Voyage en Inde (4)

Il faut aussi remettre le contexte de Leh. Il n’y a pas l’eau courante. Chez Tupsan, c’était Dolma et Dolka qui allaient en chercher à la rivière (de la fonte des neiges), elles étaient vraiment courageuses et fortes. Et à notre gest-house, c’était très bien équipé: Robinet, douche, toilettes… sans l’eau courante mais avec des bassines et des petits pichets! Tiens, si je faisais un point sur les douches: l’eau était gelée (bah oui, on est à 3500 mètres d’altitude), c’était l’eau de la fonte des neiges! Alors pour se laver et bien… c’était lavages au gant. Seuls Elise et Fred arrivaient à se faire couler directement l’eau dessus, ce qui était d’ailleurs marrant! Quand Fred se lavait, on l’entendait à des kilomètres avec ses « Ouuuuu, Ahhhhhhhhh, ouuuuuuuuuuuuu », ils avaient quand même bien du mérite. Même pour les shampoings c’était compliqué (mais faisable!). Un petit point sur l’électricité: dans la journée, il n’y avait pas l’électricité (sauf pour ceux qui avaient leur propre générateur au village) et le soir oui… enfin quand ça marchait (c’est à dire pas tous les soirs, pas tout le temps, avec d’énormes coupures…). Mais toutes ces conditions, un peu rustique pour nous petits européens ne m’ont pas paru si dur (enfin sur trois semaines!).

Le soir, nous allions donc manger chez Tupsan. Nous préparions à manger (c’était très long). Du riz, des légumes et des momos (petits raviolis indiens). Avec Salomé, nous mangions des pâtes (nous étions vraiment difficiles!). Nous avions trouvé au village un restaurant italien, à qui nous achetions des pâtes (bien qu’elles n’étaient pas à vendre). L’eau ne bouillait pas, ou plutôt pas de la même façon. Je viens de trouver ça qui explique bien pourquoi. Si ça se trouve, c’est depuis ce voyage que j’adore les pâtes al dente (voire très dures). Cuisiner était donc très long!

Préparation des momos avec DolkaVoyage en Inde (16)

A la fin de notre séjour, nous avons fait goûter les pâtes à Punchok, Dolma et … je ne me souviens plus de son prénom. Ils ne connaissaient pas vraiment puisque là-bas, ils mangent du riz, les pâtes sont des produits chers et importés.

Voyage en Inde (5)

Voyage en Inde (6)

Mes meilleurs souvenirs culinaires datent de l’Inde! Cela peut paraître assez contradictoire, mais c’était là-bas que j’ai mes meilleurs souvenirs. Et cela devient d’autant plus paradoxal lorsque l’on sait que c’est dans un restaurant italien !!! A Leh, il y a avait un restaurant italien ( à priori, le cuisine avait eu une formation « italienne » ou était allé en Italie, je ne sais plus trop!). Nous y allions tous les midis. En plat indien, j’ai adoré les chow mein, des pâtes que l’on retrouve chez nous, vendues dans le rayon asiatique, ce sont donc des pâtes qui étaient faites avec des légumes que je mangeais avec des baguettes. Et les deux autres souvenirs que j’ai viennent de la soupe à la tomate, exquise! Je n’ai jamais réussi à en faire ou à en acheter de si bonnes. Je pense que c’était de la soupe toute prête genre Maggi (marque très présente à Leh), avec sa petite crème au milieu…!! Et il y avait aussi la pizza (bah, rappelons que c’était un restaurant italien!). La première fois que l’on en avait commandé une, ça nous avait surpris. La pizza était moitié orange et sucrée! Mais après nous l’adorions! Il y avait de la cannelle je crois dedans (et pourtant je n’iame pas spécialement la cannelle). Trois plats qui me laissent de vraiment bons souvenirs (bien que pas « très indien »!). J’allais oublié les petits pains que nous achetions dans la rue, ils étaient cuits dans des genres de tonneaux enfoncé dans le sol. Ils collaient les pains sur les parois (bon, il faut faire, durant tout le voyage, abstraction de l’hygiène!). Le seul truc indien que je refait aujourd’hui ce sont les naans au fromage (cependant, je ne me souviens pas d’en avoir mangé en Inde ;o)….!!

A demain pour la visite de monastères…

#1 Voyage en Inde

Une envie de partager des photos que je regarde souvent: les photos de mon voyage en Inde. Et si je vous racontais quelques moments clés et souvenirs de ce merveilleux voyage?

En 1996, les parents ont amené Alice et Elise (et une amie d’Alice) en Inde pour leurs 18 ans. C’était un voyage non organisé (enfin organisé par mes parents et soeurs, quand même!). Partir à l’aventure, en autonomie… Avec Salomé, nous avions passé nos vacances à Argelès avec nos grands-parents! Cétait bien aussi!!

En 2002, j’avais 17 ans, les parents m’ont proposé d’aller en Inde pour un nouveau voyage « sac au dos ». J’avais hâte d’avoir mes 18 ans pour faire moi aussi ce voyage! Les parents ont aussi proposé à Sam de partir (elle avait donc 12 ans avant de partir), puisqu’ils n »étaient pas sûrs, financièrement de pouvoir repartir 4 ans plus tard. Nous sommes donc partis tous les 4, accompagnés d’Elise qui s’est payé son voyage. Une super aventure!

Ca a été pour moi un voyage super, pleins de rencontres, de découvertes et de photos. Avant de partir, je m’étais offert un réflex argentique (mon premier réflex)! J’ai donc fait des tonnes de photos (et avec du recul et l’arrivée du numérique, que j’étais une petite joueuse, mais j’étais limitée par mon budget développement).

J’ai vraiment envie de partager les photos et de les garder en mémoire ici. J’ai donc scanné une petite partie de mes photos. Je lance donc une « semaine spéciale India » qui va retracer une petite partie de ces trois semaines de voyage.

Nous étions partis de Paris, avec une escale en Russie avec une super compagnie d’avion: Aéroflot (et je suis ironique, pour ceux qui ne l’ont pas compris) et arrivée à New Delhi. Une journée de pause à New Delhi (oui en fait, nous avions du retard et nous n’avons pas pu avoir notre correspondance, tout simplement) et nous nous envolons pour Leh, dans le ladakh dans le nord de l’Inde.

Inde-ladakh

Nous étions à 3500 mètres d’altitude. Ce qui m’a le plus marqué, c’est que je pensais qu’en étant à 3500 mètres nous serions en haut des montages, et bien non, il y a beaucoup de « début de montagnes ». Ça m’avait vraiment impressionnée! J’ai adoré prendre l’avion (c’était ma première fois).

Arrivée à Leh, dans le Ladakh002

003

Un autre truc super, ce sont les pistes de l’aéroport… entre les montagnes! Avec des chiens errants sur la piste euh, ça ne craint pas? , une dame qui se baladait avec un « balais » (ça correspondait à trois bouts de bois accrochés ensemble) . Elle marchait et de temps en temps, elle donnait un coup de balais juste « comme ça ». Autant dire que s’il y avait des choses gênantes sur la piste, elles étaient à peine décalées!

Cherchez « la petite dame et son balais sur les pistes de l’aéroport »001

Je vous raconterais bien aussi le voyage avec la compagnie aéroflot, qui , depuis fait partie de certaines listes noires, me semble-t-il…! Nous étions au dessus de la Russie, j’en ai comme souvenir de la forêt, des tonnes d’arbres et de « grandes rivières » ( des fleuves sûrement!). Et avant d’atterrir en Russie, l’avion s’est plusieurs fois penchés « un coup à gauche, un coup à droite ». J’avais vraiment le sentiment « regardons par les hublots si la piste est à gauche: non, regardons à droite… » 😉 !! Faut vraiment pas avoir peur! Avec de grands applaudissement à l’atterrissage genre « ouf, on a atterrit sans mourir », depuis j’ai appris que c’était courant et que ça se faisait beaucoup! Nous avions dû patienter 4 heures dans l’aéroport et là, c’était un défilé de personnes très intéressant à regarder. Oui, j’ai toujours aimé observer les gens (peut-être un dérivé des mes 4 ans en psycho!??). Alors, ce qui m’a impressionné, ce sont les filles: des filles très maigres avec des jupes très courtes, des manteaux en fourrure, de grandes franges (elles étaient en avance sur la « mode française, y’a pas à dire! »). Quand on a 4 heures à attendre, on observe les « coutumes » (ou costumes!) pour connaître « la ville ». Cela dit, nous avons très vite pris conscience que ce n’était pas du tout représentatif de la population! Nous étions dans l’aéroport!

Arrivés à New Delhi, c’est un vrai décalage. Par les photos et le récit du premier voyage en Inde des parents et de mes soeurs, Salomé et moi avions conscience que c’était un « pays très pauvre ». A New Delhi se côtoie la pauvreté avec la richesse. Il y a des personnes très aisées et d’autres qui font la manche. A l’aller, nous y sommes restés qu’un jour et au retour 3-4 jours, histoire de faire un peu de shopping. Je ne sais pas par quoi commencer?

Peut être par la conduite: très différente (c’est une manière gentille de dire qu’ils conduisent TRES mal!). Les indiens utilisent le klaxon tout le temps, la ville est vraiment bruyante du coup! Il y a des voitures partout, dans tous les sens. Pas spécialement de marquage au sol, pas de nombre de voies dessinées, tout est dans le fait de savoir slalomer! Je me souviens des rickshaws qui mettent de la couleur et des scooters/ mobylette. Sur ces derniers voyagent des familles entières, c’est à dire le père (si ils ont des casques, en général, ils n’en ont, en général, qu’un seul mis par le père), la femme et les enfants. Ils peuvent facilement être à 4-5 dessus, c’est là aussi… surprenant!

Je me souviens des vendeurs ambulants qui vendaient à manger, de l’eau, qui criaient les chaussures… C’est super tous ces petits marchands.

Une petite partie sur les restaurants!! Devant quasiment chaque restaurant, il y a des gardes. Ce sont des personnes avec de grands fusils et tout un déguisement composé au choix de grands bottes blanches, de grands chapeaux, de vestes… Même à l’entrée du Mac Do (parce que bien sure, Ronald est aussi bien implanté là bas, depuis très longtemps déjà), il y avait un garde. La nourriture était très différente du Mac Do français. Pas de boeuf (rapellons que la vache est sacré en Inde), donc du poulet et je ne sais plus quelle viande (mouton je crois, mais pas sûre). Le goût change beaucoup! Nous avons eu aussi l’occasion au retour de faire de « grands restaurants » (il nous restait de l’argent) très bons!! J’avoue, je n’ai pas beaucoup mangé « indien » en Inde, un peu la honte, mais à l’époque j’étais « jeune » et très difficile et Salomé aussi d’ailleurs! J’en reparlerai plus tard!

… la suite de l’aventure demain pour les plus courageux et aventuriers que ça intéresse!